The Mighty Blog

Fantastic Four #9

Début d'un nouvel arc qui démarre sur les cendres d'une équipe démembrée. Fantastic Four de James Robinson continue et c'est toujours aussi bon.

Reed et Sue sont partis à Eden Island où Reed a été embauché après la séparation forcée des Fantastic Four par le gouvernement. Johnny, lui, doit faire face à la perte de son pouvoir et des conséquences sur sa carrière d'acteur. Quant à Ben, il est en prison, accusé de meurtre. Bref, ne va plus... Sauf pour la Future Foundation qui retrouve l'un des siens.

Il s'agit d'un épisode de transition dans lequel Robinson fait le point sur les 5 membres de l'équipe (on considère la Future Fondation comme un membre à part entière). Autant Reed semble quelque part satisfait de ses nouvelles fonctions. Autant ce n'est pas le cas pour Sue. Elle vit mal le départ de sa fille et si ajoute la séparation forcée avec la FF, elle va certainement péter un plomb. On sait que Sue n'est pas du genre à se laisser faire facilement. Elle est aussi la colonne vertébrale de l'équipe et ébranlée comme elle est, ce n'est pas étonnant que les autres membres flanchent.

Le cas de Johnny me parait très intéressant mais il faudra attendre un peu pour voir comment le personnage évoluera sans pouvoir, sans famille, sans carrière et sans meilleur ami.

La Future Foundation retrouve un peu d'espoir et se trouve un allié en la personne de Jim Hammond, la Torche Humaine originale. Je pense que ce moment un peu benêt va permettre au scénariste d'utiliser le lien entre Hammond et la Future Foundation plus tard, lorsqu'il faudra réunir les troupes.

Enfin, le cas Ben Grimm s'arrête là où on l'attendait sauf qu'il va devoir régler ses comptes en prison avec un personnage inattendu. Encore une fois, Robinson s'amuse avec les histoires passées et connaissant sa manie de raconter des histoires très documentées, le prochain épisode risque d'être intéressant.

Cela ne vous échappera peut-être pas mais l'arc s'appelle East of Eden. Du coup, on se doute que le nouveau lieu où travail Reed aura une importance certaine. La première scène de cet épisode me fait penser au début de la cinquième saison d'Angel dans lequel le héros prend les commandes du bureau d'avocats du Mal. Il y a cette sensation que Reed est en train de pactiser avec le Diable en personne. Seuls les prochains épisodes nous le diront.

Graphiquement parlant, sans dire que les dessins de Marc Lamming soient moches, Leonard Kirk nous manque quand même.

Fantastic-Four-009-CoverFantastic Four #9

Marvel Comics • "East of Eden Part. 1" par James Robinson & Marc Lamming • $3.99
On continue avec un rythme un peu lent mais que cela ne vous effraie pas, l'histoire est passionnante. Et vu la fin, on imagine fortement que le rythme va s’accélérer dans les prochains épisodes. En conclusion, la série est toujours un bonheur à la lecture.