The Mighty Blog

Forever Evil #6

Avant-dernier épisode de Forever Evil et les choses s'accélèrent. Ce n'est pas trop difficile vu le rythme relativement lent de l'event malgré l'urgence de la situation. Mais plus les choses avancent plus on a l'impression que l'event ne sera pas complètement terminé au prochain épisode.

L'Injustice League, accompagnée de Batman et Catwoman, s'approche du repaire du Crime Syndicate avec la bonne intention d'en découdre pour certains et de sauver discrètement Nightwing pour un d'entre eux. Mais rien ne se passe comme il faut.

Geoff Johns passe donc la vitesse supérieure et surtout vient à traiter de deux éléments présents depuis le début de Forever Evil mais laissés en suspens.

D'abord le sort de Nightwing pour qui tout s'accélère. On découvre ce que le Crime Syndicate lui a réservé pour se venger de l'un de leur membre, Owlman (la version de Batman sur Earth-3). Même si tout n'est pas joué pour le héros (il reste un épisode quand même), cela permet de générer du conflit entre les deux leaders du groupe : Lex Luthor et Batman. Johns sort des choses judicieuses et lorsque l'on connaissait déjà l'une des conséquences de Forever Evil, on se dit que tout se joue ici.

L'autre révélation c'est l'identité de l'homme sous la cagoule. Et, l'effet voulu est - je trouve - quelque peu raté. D'abord, parce que les nouveaux lecteurs venus grâce au retcon qu'est New 52 ne savent qui c'est, du coup ça leur fera ni-chaud ni-froid. Mais si cela tombe à plat c'est surtout que toutes les Crisis n'ont pas eues lieu, du coup, ce personnage n'a joué auquel rôle important dans cet univers. Et justement, la surprise qui est clairement destinée aux lecteurs DC de longue date ne les affecte pas. En plus, si on réfléchit un peu  : qui est la seule menace qui fait face au Crime Syndicate ?... Voilà vous le savez depuis le premier épisode de Forever Evil. Du coup, je pense que Johns aurait pu dévoiler l'identité du personnage depuis le début. Surtout qu'au final la plus grosse surprise ce n'est pas qui il est mais ce dont il est capable.

Si le rythme vient de s'accélérer et que Johns tombe dans certaines facilités (comme la scène de baston avec Captain Cold), on se dit qu'il est trop tard pour que le scénariste puisse tout caser dans l'ultime épisode. Et, comme il a pris l'habitude sur ses derniers events de Green Lantern, il ne terminera pas complètement son histoire et cela entraînera un autre gros événement.

Mais au final, la qualité de lecture est toujours là, Johns est toujours ce grand scénariste. Par contre, niveau dessins, David Finch est catastrophique. J'ai presque dit du bien de lui le mois dernier mais, là, c'est horrible : il gère mal les profondeurs, casse le rythme des dialogues, etc. Mais il y a eu un moment incroyable : l'échange de regard entre Batman et Nightwing est super évocateur. Comme quoi il n'y a pas tout à jeter dans son travail.

Forever-Evil-6-CoverForever Evil #6

DC Comics • Par Geoff Johns & David Finch • $3.99
Forever Evil s'approche de la fin et on se dit qu'il reste trop de choses à être résolues pour avoir une conclusion satisfaisante. Le bilan commence à se dresser et il est plutôt moyen. La raison est plus à imputer à la forme qu'à Johns qui nous fait un beau travail de mise en place et il offre au New 52 le Luthor qu'on attendait de lire.