The Mighty Blog

Future Imperfect #1

Future Imperfect a marqué les lecteurs des années 90 parce qu'il s'agissait de l'apothéose du run de Peter David qui avait révolutionné Hulk avec Dale Keown. À l'occasion de Secret Wars, le scénariste retrouve Maestro l'évolution maléfique de Bruce Banner.

Dystopia est la warzone commandée par Maestro. Dans ce monde, une rébellion se forme afin de vaincre le tyran. L'une des rebelle, Ruby trouve dans le désert quelqu'un qui pourrait les aider à renverser le pouvoir. Mais l'ancien Hulk n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

L'épisode se déroule en deux temps. La première partie est un focus sur la rébellion qui cherche un moyen de se débarrasser de Maestro. C'est par le biais de la mutante Ruby que nous découvrons ce monde. L'homme qui l'accompagne lui pose des questions auxquelles elle répond permettant de se plonger dans le contexte. L'idée d'utiliser ce personnage est judicieuse puisque il est une figure rassurante et une solution possible dans le monde créé par Doom.

Dans la seconde partie, nous retrouvons enfin Maestro qui n'a pas changé. Il frappe et n'a aucune pitié envers ses adversaires. Également, nous découvrons d'avantage Ruby qui semble être la fille d'un autre rebel. En effet, je pense qu'il s'agit de la fille de Cyclops et d'Emma Frost.

L'ensemble est très bon. Peter David décide de faire un premier épisode décomplexé tout en nous replongeant dans l'univers de la série originelle. Le cliffhanger laisse penser que la suite promet d'être plutôt sympathique.

George Perez laisse sa place à Greg Land. Autant dire que ça n'a rien à voir. Voir Ruby retirer sa capuche comme dans une chorégraphie d'un clip de Madonna m'a bien fait marrer. Les personnages sont parfois figés mais, en règle général, c'est très lisible et la scène de baston principale est efficace.

Future-Imperfect-001-CoverFuture Imperfect #1

Marvel Comics • Par Peter David & Greg Land • $3.99
Une série à suivre mais cela était une évidence puisque Peter David retrouve Maestro. Sans être génial, Future Imperfect divertit. Le scénariste ne nous dévoile pas l'intrigue principal mais nous y emmène gaiement.