The Mighty Blog

Gideon Falls #1

Jeff Lemire et Andrea Sorrentino se connaissent bien. Ils ont écrit deux histoires assez marquantes chez DC Comics (Green Arrow), puis Marvel Comics (Old Man Logan). Ce n'est donc pas une surprise de les voir s'essayer à l'indé, chez Image Comics. Les deux nous proposent ici un nouveau genre, l'horreur, avec un Gideon Falls aussi prometteur qu'angoissant.

Angoissant, notamment à cause du premier personnage que Lemire introduit. Norton porte un masque antipollution et se ballade parmi les déchets de sa ville. Il semble chercher quelque chose et n'est rassuré qu'au moment où il trouve un détritus particulier, sous une poubelle. Il rentre ensuite chez lui, place cet échantillon parmi les autres et commence une prière.

Vient ensuite l'autre personnage important, un prêtre, Wilfred, qui est assigné à une nouvelle ville, Gideon Falls. Il remplace Tom, dont la cause du décès ne souhaite pas vraiment être racontée. L'ambiance est donc au top dans les deux endroits. Première remarque, le mysticisme a une place particulière dans ce récit. Entre un Norton très croyant, effrayé par le diable, et un prêtre avec une attitude un peu provocatrice, un thème semble se dégager. Ensuite, les lieux ont une importance particulière ; une église dans une petite ville campagnarde, entourée de champs, et une grande ville sombre et sale. Ses lieux là ont déjà une réelle influence sur Gideon Falls.

Enfin, un mot sur la partie graphique. Andrea Sorrentino est accompagné par Dave Stewart. Autant vous dire que c'est très beau. On connaît Sorrentino pour ses compositions audacieuses et il ne déçoit pas ici. En plus de certains découpages osés, il y a un vrai jeu avec l'orientation de ses dessins. Enfin, dès que l'on arrive dans la partie plus horrifique du titre, vers la fin, on sent le dessinateur très à l'aise. Prometteur pour la suite.

Gideon Falls #1

Image Comics • Scénario : Jeff Lemire - Dessins : Andrea Sorrentino - Couleurs : Dave Stewart - Lettrage : Steve Wands • $3.99

Un premier numéro très prometteur. L’ambiance et les thèmes abordés par Jeff Lemire donnent vraiment envie de lire la suite. L’auteur forme une équipe particulièrement efficace avec Andrea Sorrentino, qui a un récit à sa hauteur. Reste maintenant à voir comment l’histoire va évoluer et on suivra ça avec attention.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs