The Mighty Blog

Grayson #1

La série Nightwing devient... Grayson ! Suite à Forever Evil, de grands changements attendent le personnage. Lecteur VF, passe ton chemin, lecteur VO, viens, on a de la vodka...

Non je plaisante, il n'y a pas de vodka. Tout au plus un russe ivre, et j'ai vite franchi le pas. Désolé pour la publicité mensongère. Toujours est-il qu'après Forever Evil, Dick Grayson abandonne son identité de Nightwing, et part voyager en devenant un agent secret. Pour sa première mission, Dick va devoir capturer un russe sévèrement alcoolisé, et tout ça dans un train qui avance...

Entre la couverture rose pleine de vie et le pitch de la série, on pouvait s'attendre à un titre qui tranche beaucoup avec les titres sombres de DC. Si l'atmosphère est effectivement plus légère que dans la version précédente du titre, on se retrouve finalement avec une histoire banale et déjà lue un millier de fois. Les rebondissements sont courus d'avance, les rapports entre les personnages prévisibles, et il faut attendre la dernière page pour enfin avoir quelque chose d'intéressant.

Le problème avec cette dernière page, et le numéro de même, c'est que même si les enjeux sont là, on n'y croit pas une seule seconde. Un tel changement pour le DC Verse ne passerait jamais, et à aucun moment on ne voit pas où va aller l'intrigue. Le passage éclair du Midnighter m'a fait pleurer en serrant fort mes deluxe ''The Authority'' contre moi, et le combat entre les deux ne sert pas à grand chose si ce n'est remplir encore un peu un numéro qui n'avance pas. Ce n'est pas un mauvais numéro, on peut même féliciter les auteurs pour avoir proposé un titre un peu plus fun que d'habitude, mais ça n'est pas assez original ou prenant pour marcher.

Mikel Janin, l'artiste pour ce numéro, fait par contre du bon travail, qui tranche avec l'histoire plate. Ses pages sont bien découpées, les combats ont une vraie envergure, et la double page d'ouverture est géniale. Ça fait plaisir d'avoir un titre lié à la Bat-Family qui se déroule en plein jour, et si les dernières pages sont un peu trop sombres, le numéro dans son ensemble est très beau.

grayson coverGrayson #1

DC Comics • Par Tim Seeley, Tom King & Mikel Janin • $3.99
C'est décevant. Il y avait moyen de faire quelque chose de génial, et si on félicite DC d'être sorti de son éternelle noirceur, il aurait fallu rendre ça plus original. En attendant, il va falloir un sérieux coup de fouet pour garder les lecteurs...