The Mighty Blog

Grayson #11

Quelqu'un essaie de piéger Grayson et toute l'agence d'espionnage Spirale dont l'ancien Nightwing est l'un des agents. Tout cela dynamité par Tim Seeley, Tom King et Mikel Janin qui sont très en forme.

L'épisode s'ouvre là où le précédent s'est refermé. Mais, heureusement pour l'Agent 1, le vrai Grayson arrive à temps pour affronter son double maléfique. Le héros prend la situation avec beaucoup d'humour mais lorsque le clone dévoile des informations intimes concernant la vie passée de Grayson, ce dernier ne prend plus ça à la rigolade.

Quelque part, j'ai l'impression que Seeley et King ont conçu leur série comme une maxi-série. Les éléments commencent à converger comme si le grand final se préparait. La décision prise par Grayson en fin d'épisode semble aller dans ce sens là.

En tout cas, cela fait plaisir de voir que les scénaristes n'oublient pas qui était le héros, ainsi ils raccordent leur histoire au passé du personnage. La série était quand même sacrément déconnectée du reste du DC Universe mais depuis le précédent numéro, ils font resurgir ces éléments. Cela fait plaisir.

Mikel Janin est un dessinateur mis à rude épreuve mais je crois qu'il aime ça. Il doit réaliser un long combat entre un personnage et son clone tout en rendant la lecture fluide. Et, ça marche ! Mais le mieux est certainement la double page avec les cases formant une spirale et les phylactères de Carlos M. Mangual suivent l'ensemble. C'est très très chouette.

Grayson-011-CoverGrayson #11

DC Comics • Par Tim Seeley, Tom King & Mikel Janin • $3.99
Encore une fois, Grayson réussit à proposer un épisode captivant. Les codes de l'espionnage et le passé de super-héros de l'agent 37 sont savamment mélangés et donnent un ensemble cohérent. J'adore lorsque DC me donne des bijoux de la sorte mais c'est malheureusement trop rare en ce moment.