The Mighty Blog

Green Arrow Rebirth #1

Après une prise en main réussie lors du DC You, Benjamin Percy garde la main sur Green Arrow. Associé cette fois-ci à l'artiste Otto Schmidt, l'auteur garde la confiance de DC Comics et a pour mission de ramener un personnage important de la mythologie de Green Arrow, Black Canary.

Comme ce qu'avait fait Percy lors de ses précédents numéros, Green Arrow garde une approche sociale assez intéressante, en se focalisant ici sur les sans-abris et leur invisibilité relative aux yeux de la plupart des gens. Green Arrow enquête alors sur des disparitions étranges qui l'amèneront à rencontrer Black Canary.

Benjamin Percy va profiter de cette rencontre pour expliquer tout le background des deux personnages principaux, sans faire dans la finesse. Bon, heureusement que c'est un numéro 1, parce que ce n'est pas franchement bien amené. Mais, au moins, les choses sont vites posées, et la relation entre Oliver et Dinah va pouvoir évoluer rapidement dans les prochains numéros.

Côté histoire, ce premier numéro est plutôt chouette ! Benjamin Percy continue de piocher dans les récits horrifiques pour construire son intrigue, et la patte graphique d'Otto Schmidt fait des merveilles à ce niveau-là. Grâce à un choix des couleurs bien pensé, Schmidt installe une ambiance à chaque case qu'il dessine. Son dessin est dynamique, ses personnages souriants et son découpage assez efficace. Les scènes d'actions, assez présentes dans ce numéro, sont donc très réussies et offrent déjà une bonne osmose entre les deux héros.

Le deuxième dessinateur pour la série étant Juan Ferreyra - aperçu sur Gotham By Midnight - me rend assez confiant sur la suite. Avec un auteur qui a déjà pris ses marques sur le héros, deux dessinateurs talentueux et une introduction plutôt réussie, Green Arrow sera sûrement l'un des titres à suivre.

green-arrow-rebirth-1-coverGreen Arrow Rebirth #1

DC Comics • Par Benjamin Percy & Otto Schmidt • $2.99
Étant assez d'accord avec Noisy sur la qualité des autres titres Rebirth, celui-ci m'a par contre conquis. Benjamin Percy continue de montrer qu'il a compris Green Arrow, et le retour de Black Canary est bien fait (sans être incroyable non plus). Mais ce numéro introductif est réussi, notamment grâce à de magnifiques dessins, mais aussi des thèmes chers aux héros. Vivement la suite !