The Mighty Blog

Guardians Of The Galaxy #15

La série Guardians Of The Galaxy accueille Captain Marvel... sur la couverture de l'épisode. Elle est en effet la grande absente de l'épisode alors qu'elle est annoncée à la fin du précédent épisode et sur la couverture de celui-ci. Du coup, on ne sait pas trop quoi penser de l'épisode.

Les Gardiens sont séparés et deviennent la "propriété" de différentes races aliens. Cela semble être le plan de John Of Spartax, l'ancien Star-Lord et père de Peter Quill, pour forcer son fils à prendre sa succession.

De ce côté-là, Brian Michael Bendis continue à revenir sur les bases des origines de Star-Lord (époque Jim Starlin puis Chris Claremont). Et, enfin, le père tout puissant devient une menace digne de ce nom pour l'équipe. Mais l'épisode est toujours guidé par les personnages et non pas par les événements. Ça ne me gênerait pas si ce n'était pas le cas depuis le début du run de Bendis. Et d'ailleurs, la faiblesse de l'épisode n'est pas liée à l'épisode lui-même mais bel et bien au run complet.

Certes, il se passe quelque chose dans l'épisode. Certes, les Gardiens sont en danger mais cela fait deux épisodes qu'on nous annonce Captain Marvel qui n'est pas là et qui, à coup sûr, sauvera les Gardiens - accompagné par l'autre membre de l'équipe qui manque dans l'épisode. Certes, on voit que la "bonne résolution" de Quill est mise à rude épreuve par la pression paternelle. Mais tout cela arrive trop tard. Enfin non : tout cela arrive après une sensation de "pas grand chose" pendant les 14 épisodes précédents.

Encore une fois, j'aime comment Bendis écrit les personnages et donne un vibrant hommage à la série TV Firefly. Mais, il manque l'étincelle qui ferait de cette série géniale. Et plus ça va et plus on se demande si Bendis y arrivera. Peut-être que son plan (parce qu'il en a un, on le sent) sera génial mais à la différence de ce qu'on lit dans Uncanny X-Men, il ne balance pas de pistes faisant présager quelque chose de très élaboré.

Nick Bradshaw continue et fait du Bradshaw. C'est toujours aussi beau même si des fois je trouve que certaines cases sont remplies de trop de détails polluant la lecture. Il ne s'agit pas de détails "utiles" mais de comblage. Je chipotte, je sais. Il est aidé par Cameron Stewart qui après une première page moyenne (difficile de passer après Bradshaw) signe une page superbement mise en place.

Guardians-of-the-Galaxy-015-CoverGuardians of the Galaxy #15

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Nick Bradshaw & Cameron Stewart • $3.99
L'épisode n'est pas mauvais, loin de là. C'est plus que la série n'est pas très solide. Et puis, lorsqu'on finit l'épisode et qu'on revoit la couverture on se dépêche de feuilleter les pages pour voir si on n'a pas louper une page. Cette absence de Captain Marvel donne clairement l'impression que l'épisode n'est pas fini ou que l'imprimeur a échangé la couverture avec le suivant.