The Mighty Blog

Guardians Of The Galaxy #16

Il s'agit d'un arc assez étrange pour Guardians Of The Galaxy puisqu'il semble expédier la seule trame qui servait de fil rouge à la série depuis qu'elle est écrite par Brian Michael Bendis. Étrange aussi parce qu'elle voit de nouveaux membres rejoindre l'équipe mais dans une sorte de chaos total. Et, pourtant, c'est peut-être dans cet arc qu'une lueur d'espoir apparaît.

J-Son Of Spartax, le père de Peter Quill alias Star-Lord a séparé les Gardiens à travers la galaxie en les livrant à leurs ennemis. Ainsi, il a un moyen de pression pour pousser son fils à reprendre son rôle. Mais, Quill a réussi à s'échapper.

Commençons par le négatif : on lit un peu le titre en se demandant si cela va décoller et, avouons-le, cet arc sort du lot puisque cela bouge. Mais, on lit tout cela sans réelle passion. En plus, il y a comme des erreurs de montage. Enfin, non pas erreurs... Mais comme si l'ordre des choses aient été modifiées. L'arc se compose pour l'instant de 4 épisodes dont celui du FCBD et bout à bout, cela fonctionne. Individuellement, cela sonne étrange. Mais, peut-être que ce sentiment est accentué par le mensonge de la couverture du précédent épisode qui, en plus, tue l'effet narratif qu'a employé Bendis pour introduire ce nouveau protagoniste dans la série.

En revanche, le reste marche très bien. Faut dire que l'équipe séparée, il y a moins d'échanges humoristiques et, du coup, le scénariste s'égare moins. Mais, aussi et bizarrement, on trouve une grande cohérence de groupe. En effet, l'histoire permet d'installer une connexion entre chaque membre du groupe afin de montrer comment ils ont besoin les uns des autres. Ainsi, on comprend mieux pourquoi ils ont besoin d'être ensemble justifiant l'existe de l'équipe.

L'autre chose intéressante, c'est l'utilisation du symbiote de Venom. J'espère que cela mènera à quelque chose et permettra au groupe ecrit par Bendis d'avoir une vraie bonne menace à affronter.

Graphiquement, le travail est partagé par Nick Bradshaw et David Marquez dont le nom n'apparaît pas sur la couverture alors qu'il dessine la moitié de l'épisode. Cela contribue encore au fait qu'on a l'impression que le "montage" des épisodes ait été modifié en cours de route. Graphiquement, les deux styles sont très différents, mais c'est très clair des deux côtés.

Guardians-of-the-Galaxy-016-CoverGuardians of the Galaxy #16

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Nick Bradshaw & David Marquez • $3.99
À vrai dire, même si objectivement, je trouve l'intrigue très bonne, j'avais commencé à perdre espoir sur la qualité de la série. Mais, Bendis assure quand même et nous offre les épisodes qu'on voulait lire plus tôt. Du coup, je vais continuer la série mais j'attends toujours la baffe qui fera redécoller l'enthousiasme.