The Mighty Blog

Guardians of the Galaxy #19

Beaucoup de fans des Guardians of the Galaxy de Dan Abnett et Andy Lanning attendaient ce moment afin de comprendre la jonction entre Thanos Imprerative et le run de Brian Michael Bendis (en fait Avengers Assemble écrit par le même auteur). Voilà la suite de ces explications.

Je ne sais pas pourquoi mais il me semblait qu'il s'agissait du dernier épisode sur l'aventure dans le Cancerverse. Pourtant, je n'étais pas étonné de voir aucune révélation concernant ce qui est arrivé à Richard Ryder. Justement, ce qui me manque dans cet épisode c'est une mise en avant du héros puisque j'imagine qu'on lui réserve un destin tragique (pas forcément funeste).

Il y a deux idées que je trouve bien trouvées de la part de Brian Michael Bendis. La première c'est l'utilisation de la mort dans le Cancerverse. Enfin plutôt de son inversion, le fait quelle ait dû s'adapter à cet univers et que ceux de la Terre-616 ne soient plus affectés est un prétexte malin. La seconde chose est la manière d'écrire Thanos, bien plus proche de la version de Starlin que ce que l'on a pu lire dans Infinity par Jonathan Hickman. Alors que le lecteur averti ne sera pas étonné par voir l'amoureux de la Mort combattre aux côtés des héros, Star-Lord lui semble être surpris. D'un autre côté, lors des sagas cosmiques de Dan Abnett et Andy Lanning, Thanos était plutôt en mode binaire - mais n'avait aucune raison de combattre aux côtés des gentils.

À la fin des épisodes, des questions restent en suspens comme - forcément - le destin de Nova mais aussi le retour des Revengers et comment Star-Lord et compagnie sont revenus dans notre univers.

Je me répète un peu mais cet arc a un ton bien différent des précédents signés par Bendis. Il retrouve le côté sombre et violent de Thanos Imperative. Je pense que même si la conclusion reste convenue, en version reliée, l'histoire marchera très bien.

Ed McGuinness bénéficie d'un nombre incroyable d'encreurs. Autant, je pense retrouver les pages réalisées par Mark Morales autant les autres ne sont pas forcément à la hauteur du talent du dessinateur. Ce n'est pas moche ni un saccage, mais changer d'encreur à chaque page c'est comme changer de dessinateur ça perturbe la lecture et pas forcément en bien. Sinon, il y a aussi une petite faute de raccord avec Captain America (Terre-10011) dont le bouclier change de forme en l'espace de 5 pages.

Guardians-of-the-Galaxy-019-CoverGuardians of the Galaxy #19

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Ed McGuinness • $3.99
J'ai l'impression que Bendis tente de corriger certaines choses qui le perturbait dans les sagas de Abnett et Lanning (le ton trop sérieux de Star-Lord et le comportement de Thanos) mais il arrive à retrouver leur ton et d'offrir une histoire qui transpire l'urgence. Trop de questions restent en suspens mais peu de choses devraient y répondre. Pour se faire une idée de l'interet de l'arc, il faudra néanmoins attendre le prochain épisode.