The Mighty Blog

Guardians of the Galaxy #21

Après un break de 3 mois pour se consacrer à Original Sin, Guardians of the Galaxy reprend la suite des événements avec un Venom qui a disparu mais dont le symbiote est annoncé au centre de ce nouvel arc, Planet Venom.

Impossible de ne pas penser à l'ambiance du film en lisant cet épisode. L'ambiance injectée par Brian Michael Bendis en est tellement proche avec sa dose d'action et d'humour. Les fans extrêmes du run de Dan Abnett et Andy Lanning ne vont pas aimer mais la série n'a pas la prétention de vouloir créer une grande saga cosmique mais plutôt une bonne histoire. Et, pour une fois, c'est très bien parti pour. Que l'on soit d'accord, cet épisode n'a rien d'exceptionnel ; il est plaisant à lire et l'intrigue est pour le moment simple mais prometteuse.

L'ambiance mise en place est en revanche excellente que ce soit le bar dans lequel toutes races d'extra-terrestre se rencontrent, le discours de la première page ou la scène d'action. Tout cela respecte les codes du space-opera.

À côté de ça, Bendis continue de montrer la relation longue distance entre Kitty et Peter. Certains trucs sont un peu légers - comme le côté très amour adolescent de la mutante, mais c'est agréable à lire. En revanche, je n'ai pas compris comment s'inséraient les pages de Drax contre le monstre dans l'histoire. Cela donne une impression d'erreur de montage ou de remplissage gratuit...

Du coté de dessins, Valerio Schiti ne fait pas que dessiner, il s'approprie complètement la série. Son travail est propre et on se demande pourquoi Marvel n'a pas pensé avant à mettre le dessinateur en temps complet sur la série parce que, même s'il est facilement possible de critiquer le travail du scénariste depuis le lancement de la série, Guardians of the Galaxy manque vraiment d'une cohérence graphique. Schiti s'éclate sur le titre - notamment avec le symbiote - et ça fait plaisir.

Guardians-of-the-Galaxy-021-CoverGuardians of the Galaxy  #21

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Valerio Schiti • $3.99
Ce n'est pas exceptionnel mais ça se laisse lire avec plaisir. La narration Bendis s'y prête pas mal et puis l'intrigue à l'air intéressante. La partie graphique est en revanche de haut-niveau. J'espère que Schiti restera sur le titre.