The Mighty Blog

Guardians of the Galaxy #23

Fin de l'arc Venom Planet pour les Gardiens, qui n'aura duré que trois numéros... Contrairement à ses séries mutantes, il semblerait que Brian Michael Bendis veuille rester sur des histoires courtes, et si la conclusion est abrupte, c'est à saluer !

Trois numéros donc pour revenir sur quelque chose qui a été annoncé en grandes pompes par Marvel, le retour sur la planète d'origine du Symbiote, qui a donné naissance à Venom et autres cousins étranges. Apparu dans Secret Wars, la créature avait eu plusieurs origines racontées dans plusieurs histoires annexes, mais le mystère qui l'entourait était un élément la définissant. Bendis, qui aime bien laisser son empreinte partout (partout) chez Marvel, a décidé de les fixer définitivement. On appréciera ou non les retcons des autres origines, mais les règles du jeu sont claires chez les éditeurs mainstream.

On ne pourra pas plus raconter l'histoire, qui tient sur un post-it : ils arrivent enfin sur la planète, il s'y passe des trucs, fin. Il faut le lire pour s'en rendre compte, mais c'est extrêmement rapide, et très vide. La surprise de la dernière page était déjà présente dans le dernier numéro, un seul personnage de l'équipe est changé, et on oublie. On a l'impression que Bendis fait son gros fan du symbiote et veut absolument s'en servir, alors qu'il le maîtrisait plus dans ses Dark Avengers. C'est très vide, très vite expédié, mais pour une fois réussi.

J'aurais aimé détester le numéro, vu le peu qu'il donne par rapport aux promesses et à ce que ça aurait pu être. J'aurais pu détester le fait que ça ne soit pas un remake d'Aliens de James Cameron avec des symbiotes partout, mais Bendis fait encore et toujours du Bendis : il écrit des personnages, d'une manière plutôt efficace pour une fois je trouve, et l'action est secondaire. Le numéro est plutôt drôle, on ne s'ennuie pas un instant à la lecture, et les origines de la créature sont intéressantes, bien que complètement à l'opposé de ce à quoi on était habitué. Les fans du personnage hurleront, mais vu que je n'en ai pas grand chose à faire, ça ne m'a pas gêné.

Je ne peux m'empêcher de penser que l'auteur avait des plans plus longs pour son arc, qu'il a dû oublier pour faire de la place aux prochains cross-overs (The Black Vortex et Secret Wars), ou alors qu'il a fait un arc de transition. C'était assez mal amené, ça n'a quasiment aucune utilité, mais ça se lit plutôt bien. C'est court, les dialogues sont sympathiques, et c'est tout.

Par contre, Valerio Schiti continue de mériter toutes les éloges possibles. Sa vision de la planète du symbiote renvoie à de grandes œuvres de SF (et fait penser à Giger par moment), en mélangeant un côté malsain mais très coloré. Les personnages sont réussis, c'est fluide et le story telling est impeccable, en dépit de dialogues trop longs par moments.

Guardians of the Galaxy (2013-) 023-000Guardians of the Galaxy #23

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Valerio Schiti • $3.99
Ce n'est pas un mauvais numéro, c'est même plutôt efficace, mais il manque de la consistence pour en faire un vrai arc marquant. En l'état, c'est drôle, bien construit, mais l'utilité est toute relative. Je ne m'attendais à rien, mais Bendis a réussi à faire quelque chose de plaisant, et il faut bien s'en contenter.