The Mighty Blog

Guardians of the Galaxy #4

Complètement chamboulés depuis peu, les Gardiens de la Galaxie doivent défendre la planète Spartax, attaquée par une guerrière Kree bien décidée à se venger d'un mystérieux affront que lui aurait fait Star-Lord...

Vous le savez, sur The Mighty Blog, on aime parler des comics qu'on aime. Malheureusement, il y a des auteurs qui nous hérissent les poils, et qu'on adore détester. Par exemple, je me suis interdit de parler des titres où Brian Michael Bendis écrit des équipes, parce que je ne les aime pas. Je suis intimement persuadé que Noisy ne les aime pas non plus mais les défend par esprit de contrariété, mais cette fois c'est à moi de me lâcher...

Hala, la dernière accusatrice Kree, accuse Peter Quill d'avoir détruit son monde. Elle décide de se venger en détruisant les deux planètes qu'il aime, et n'hésitera pas à massacrer les Gardiens sur son chemin...

Avant de parler de ce qui fâche chez Bendis, je vais encenser son dessinateur, Valerio Schiti, qui fait partie des "Young Guns" de Marvel, ces artistes "jeunes" qui sont en train de monter en grade. Il mérite énormément sa popularité, vu que son travail sur la série est excellent, aussi bien sur les interminables scènes de dialogues que sur les scènes d'action. Il y a ici une scène dans laquelle Gamora et son ennemie se frappent en traversant les immeubles, à la Man of Steel, qui ridiculise énormément de scènes de bastons récentes. C'est énergique, frais, très cinématographique, et parfaitement en fusion avec les histoires de son auteur. Bravo à lui, j'espère le voir aller sur un autre titre prochainement, où son talent pour l'action sera plus utilisé.

Reste maintenant à parler de l'auteur et de son scénario, qui sont à mon avis les plus gros problèmes du titre. Bendis a montré récemment qu'il avait du mal à écrire des titres d'équipe (la fin de ses séries mutantes était ratée, ses Guardians of Knowhere pour Secret Wars étaient consternants), et il le prouve à nouveau ici. Une fois fini ce quatrième numéro, il n'a vraiment pas fait avancer son intrigue, en se débarrassant enfin du méchant du premier numéro. Evidemment, plutôt que d'expliquer un peu des pistes abordées précédemment, il préfère conclure sur une nouvelle menace amenée comme un cheveu sur la soupe.

Sans même parler du design peu inspiré du personnage, tout droit hérité de Guardians of Knowhere, on a l'impression que le titre est sur un schéma cyclique de "gros méchant qui défoncer tout le monde, on revient, on le bat, nouveau gros méchant", sauf que l'équipe ou l'action n'évoluent pas. On est toujours au même endroit, sans ellipse ou explications entre les personnages, et on n'en sait toujours pas plus sur les protagonistes.

C'est rageant, parce que ses personnages sont vraiment adorables et touchants. Entre Rocket très fun et aigri, Ben Grimm adorable et un peu paumé ou même le couple Peter/Kitty, on prend plaisir à les voir discuter. J'en suis au stade où je pense que Bendis ferait mieux d'écrire des pièces de théâtre ou des sitcoms, que je prendrais plaisir à lire, que ces titres qui se veulent "super-héroïques" pour rien. C'est vraiment dommage, vu ce que ça pourrait donner...

Guardians of the Galaxy (2015-) 004-000 Guardians of the Galaxy #4

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Valerio Schiti • $3.99
C'est beau, extrêmement beau, et ça bouge bien, et c'est déjà ça. Bendis ne vous convaincra pas avec ce numéro, malgré des bonnes qualités, mais il continue à donner un titre que certains qualifieront de paresseux, et d'autres d'honnêtes. A vous de trancher...