The Mighty Blog

Guardians Of The Galaxy #8

Pour le moment, les Guardians Of The Galaxy de Brian Michael Bendis sont de la lecture agréable mais vide. En gros, il se passe rien d'intéressant et nos héros semblent n'avoir ni but ni de véritable raison de rester ensemble. Est-ce qu'une menace comme celle qui pèse sur la Terre pendant Infinity changera la donne ?

L'épisode précédent se conclut avec l'approche des vaisseaux de la flotte de Thanos. Les Guardians s'autoproclamant protecteurs de la Terre doivent réagir. Seul hic : l'impression que tout cela est de la faute de Peter Quill. Nous, lecteurs, nous savons bien que c'est faux. Aussi, nous savons que malgré toute la volonté du monde, Star-Lord n'aurait pas pu arrêter le Titan Fou. Mais l'important, c'est que Gamora croit qu'il aurait pu. Et c'est le prétexte qui poussera le reste de l'action de l'épisode. Et l'action ne manque pas. Certes, l'équipe n'a toujours pas de but commun sur le long terme mais làl'objectif est clair et c'est plaisant de voir que Bendis peut nous écrire quelque chose de rythmé et d'intéressant sur le titre. La fin est une bonne surprise sans en être vraiment une, mais c'est assez plaisant de voir le personnage arriver comme ça.

Enfin, Infinity est le moment pour Bendis d'évoquer ce qui s'est passé entre Thanos Imperative et le début de cette nouvelle série. C'est encore un peu chiche mais il en parle. Enfin, les personnages en parlent surtout. Et c'est un grand pas avant. Certes, le mystère du retour de Quill est le fil rouge de la série et apparemment cela n'aura pas de réponse de suite. Par contre, la résurrection de Drax, elle, n'est toujours pas traitée.

Graphiquement parlant, Francesco Francavilla est parfait. Je me demande si Bendis adapte ses histoires aux dessinateurs. Si c'est le cas il a trouvé l'ambiance parfaite pour Francavilla. On ressent l'urgence des situations et je trouve qu'il arrive à nous faire ressentir que la série se déroule dans l'espace.

Guardians-of-the-Galaxy-v3-008-coverGuardians Of The Galaxy #8

Marvel • Par Brian Michael Bendis & Francesco Francavilla • $3.99
Ça fait deux épisodes d'affilé que les Guardians Of The Galaxy de Bendis m'emballent - toutes proportions gardées. J'ai toujours considéré cette série comme sympathique mais qui ne valait pas ses 4 dollars. Comme si le scénariste découvrait petit à petit le potentiel de sa série. Le prétexte Infinity trouve une vraie importance pour évoquer les sujets qui semblaient tabou depuis le début de la série. Aussi un autre personnage risque de trouver sa place au sein de l'équipe grâce a l'épisode suivant que j'espère aussi bien.