The Mighty Blog

Guardians of the Galaxy & The X-Men: Black Vortex Omega #1

Black Vortex se termine. Malgré un début catastrophique, le crossover est finalement sympathique. Ce dernier chapitre écrit par Sam Humphries s'avère être dans cette veine. Mais nous attendions-nous vraiment à quelques chose de plus consistant ?

Le Black Vortex est un miroir ancien créé par un Céleste, il permet de donner des pouvoirs cosmiques à qui se reflète dedans et accepte son sort. Mr Knife, père de Star-Lord et ancien chef de Spartax, utilise Thane, le fils de Thanos, pour se venger de son peuple qui l'a rejeté. L'héritier du Titan fou obtient les pouvoirs du miroir et enferme la population de Spartax dans de l'ambre afin de les offrir aux Broods... La seule solution est que Kitty se soumette au Black Vortex...

Ce one-shot qui conclut Black Vortex est décompose en trois parties plus ou moins égales. Hormis les deux premières pages qui font redites avec le chapitre précédent, la première partie est très bien. Kitty est face à l'intensité du cosmos et de ses yeux innocents nous découvrons le pouvoir offert par le Black Vortex.

La seconde partie évoque les conséquences de ceux qui ont accepté de se soumettre au miroir. Hormis un changement physique chez Groot (peu notable) et Iceman, Sam Humphries laisse le soin à Brian Micheal Bendis de nous révéler ceux de Beast adulte et de Cyclops. Nous comprenons que les conséquences sont importantes. Il y a d'autres personnages affectés par ces changements et par les événements qui se sont déroulés dans le crossover. Cela est d'autant plus étrange lorsque nous savons que Secret Wars pourrait effacer (ou pas, après tout) tout cela.

La troisième et dernière partie est plutôt cucul la praline. Humphries fait de l'humour mais ce n'est pas sa spécialité surtout qu'il ne se préoccupe pas des personnalités des protagonistes (la scène entre Storm et Rocket est drôle mais ridicule). Enfin, nous vivons un moment important pour Peter Quill et Kitty Pryde.

Black Vortex s'avère être un long épisode de Legendary Star-Lord dont les conséquences ne touchent réellement que Star-Lord et Kitty. Le tout était sympathique mais cela ne me donne guère envie de mettre à lire la série pour autant pour la simple raison qu'il y a mieux sur le marché.

Ed McGuinness revient après son passage sur le premier chapitre. Il ne dessine qu'en partie les deux premières parties du one-shot. Le reste est à la charge de Javier Garrón. Le tout est plutôt propre. McGuinness apporte beaucoup mais il a quelques passages faibles. D'autres sont en revanche sublimes.

Guardians-of-the-Galaxy-&-X-Men---The-Black-Vortex-Omega-001-CoverGuardians of the Galaxy & The X-Men: Black Vortex Omega #1

Marvel Comics • Par Sam Humphries, Ed McGuinness & Javier Garrón • $4.99
Tout cela était sympathique mais pas plus. Si vous n'avez pas lu Black Vortex, je ne pense pas que cela soit si grave que ça. Ça manque de scènes épiques et de réelles conséquences pour que ça soit indispensable. Je pense tout de même que du côté de Bendis, on aura de bonnes choses à lire dans ses séries en répercussion à ce crossover.