The Mighty Blog

Hawkeye #1

Kate enquête à L.A.

Kelly Thompson et Leonardo Romero lancent une nouvelle série Hawkeye basée sur Kate Bishop qui vole de ses propres ailes mais doit porter un lourd fardeau, l'alias d'un Avenger apprécié du grand public.

Kate installe une agence de détective super-héroïque à Los Angeles, assez loin du reste des autres héros de Marvel qui préfèrent New-York. En prenant un angle d'attaque similaire à celui de Heroes For Hire, Jessica Jones, Ant-Man, Captain America: Sam Wilson, Hercules et, même, Champions, il commence à être difficile de vraiment se différencier. D'ailleurs, autant être franc, Kelly Thompson n'y arrive pas. Mais, elle peut compter sur son personnage qui a autant de défauts que de qualités pour mener la danse.

Et c'est surtout en jouant sur la notoriété du pseudonyme de son héroïne que Thompson monte une intrigue qui, pour l'instant, manque d'enjeux mais cela semble que provisoire. La scénariste se permet d'avoir un discours méta sur le changement de personnage dans le costume - et elle prouve qu'il s'agit bel et bien de nouveaux personnages. Mais elle utilise surtout sa série pour dénoncer le cyber-harcèlement.

En tout cas, la scénariste conserve les codes des deux précédentes séries Hawkeye. La comparaison était de toute manière inévitable. Comme ses aînées, je pense que la série nécessitera un temps de mis en place mais Thompson n'a pas trouvé la simplicité qui faisait le charme des premiers numéros de Matt Fraction et de Jeff Lemire.

J'ai découvert Leonardo Romero sur une backup story de Squadron Supreme, je suis content de le voir sur un épisode complet. Son style - très proche des dessins animés de Hanna-Barbera - est clair et efficace. Les décors sont très détaillés et les scènes d'action comme celle des dialogues sont efficaces. Il procure beaucoup de plaisir à lire ce numéro.

Hawkeye #1

Marvel Comics • Par Kelly Thompson & Leonardo Romero • $3.99
Démarrage plutôt sympathique pour la première série solo de Kate Bishop. Pour le moment, nous ne serons bluffé ni par l'originalité de l'intrigue ni par sa profondeur mais le titre a du potentiel.