The Mighty Blog

Hawkeye #16

Alors que les lecteurs français découvrent la série, aux Etats-Unis, Hawkeye a touché à sa fin depuis quelques semaines. Il est donc temps pour nous de faire le bilan sur ce titre mené tambours battants par Kelly Thompson et Leonardo Romero.

En refermant ce numéro 16, il est difficile de croire que c'est la fin de la série telle que l'a imaginée Kelly Thompson. Elle dit au revoir à son héroïne et aux autres protagonistes sur deux pages mais de manière complètement précipitée. Peut-être qu'elle n'avait pas envie de sortir les violons et que cela est déjà compliqué d'arrêter d'écrire la série mais cela donne un goût d'inachevé.

D'autant plus qu'une belle fin aurait été parfait pour conclure cette série qui a été un véritable plaisir mensuel. Thompson a écrit Kate Bishop de manière très simple mais avec du relief. Elle est géniale dans l'action, avec ses qualités et ses défauts et son histoire personnelle propose un terrain de jeu intéressant.

Si au début vous pensiez que le titre n'était qu'un ersatz de celui écrit par Matt Fraction, vous verrez par la suite que Thompson s'approprie complètement le personnage et impose ses règles. Elle y intègre des codes du polar et une situation bien barrée - avec la doppelgänger de Kate - et toujours sacrément rythmé. On ne s'est jamais ennuyé !

Et puis, les dessins sont très agréables. Leonardo Romero a signé une majeure partie des épisodes. Ce n'est pas pour rien qu'il s'en va sur Captain America remplacer le très talentueux Chris Samnee. Tout comme son confrère, il sait gérer l'action et propose des scénographies originales. Chaque case est dynamique et agréable à regarder. Il contribue grandement à la réussite du titre.

Hawkeye #16

Marvel Comics • Scénario : Kelly Thompson - Dessins : Leonardo Romero - Couleurs : Jordie Bellaire - Lettrage : Joe Sabino • $3.99

Faute de ventes, la série Hawkeye s’arrête et c’est dommage, il s’agit pourtant d’un très bon titre comme on les aime tant !