The Mighty Blog

Hellboy and the B.P.R.D. 1956 #1

Une nouvelle année débute pour Hellboy et ses collègues

Mike Mignola continue de nous dévoiler des histoires du passé de Hellboy et du Bureau for Paranormal Research and Defense. Cette fois, avec l'aide de Chris Roberson au scénario, nous nous intéressons au milieu des fifties avec cette mini-série en 5 parties, Hellboy and the B.P.R.D. 1956.

La mini-série propose 3 histoires différentes qui devraient finir par converger au fur et à mesure que la mini-série avance. En attendant, le lien entre chaque n'est pas évident à percevoir.

Dans l'histoire dessinée par Mike Norton, Hellboy se sent seul au B.P.R.D., il ne trouve personne à qui se confier après la mort de son chien. En effet, le Professeur Bruttenholm est occupé ailleurs à essayer de découvrir quel est le plan secret des soviétiques et qu'est-ce qu'ils pourraient faire avec de l'Enkeladite. Cette partie est somme toute classique, reposant surtout sur le caractère des personnages - et ça fonctionne à merveille. Les dessins sont très agréables, surtout que Norton fait bien bouger les personnages dans les cases et leur donne des expressions faciales qui rendent la lecture très agréable.

De son côté, Sue Xiang est en train de chercher des explications sur l'homme qui a attaqué Hellboy en septembre 1955 [dans Hellboy and B.R.P.D. 1955 donc - Ndr]. Paradoxalement, il s'agit de la partie la plus faible côté dessins - le trait de Yishan Li étant assez simpliste - mais qui jusque-là est la plus intrigante.

La dernière partie nous emmène au sein du service secret soviétique où Varvara remet ses hommes en place. Cette partie est dessinée par Michael Avon Oeming dont le trait colle parfaitement à l'ambiance des titres Hellboy. C'est vraiment splendide à voir, d'autant plus que les couleurs de Dave Stewart apportent du relief sur les visages des personnages rendant le style très géométrique du dessinateur encore plus intéressant.

Hellboy and the B.P.R.D. 1956 #1

Dark Horse • Scénario : Mike Mignola & Chris Roberson - Dessins : Mike Norton, Yishan Li & Michael Avon Oeming - Couleurs : Dave Stewart - Lettrage : Clem Robins • $3.99

Ce début est très solide puisqu’il pose facilement les enjeux des histoires que nous allons suivre. Mignola semble pourtant rajouter une petite corde à son arc en tentant d’apporter un côté espionnage à son intrigue. Il faut voir ce que cela donnera par la suite, mais nous ne nous faisons pas trop de soucis quant à la qualité de ce que nous allons suivre.