The Mighty Blog

Hillbilly #1

La nouvelle création du papa de The Goon

Eric Powell. Fin de la critique. La foule en liesse crée une ruée vers les librairies. La demande est folle. Le monde est soudain un peu meilleur. Hillbilly, le nouveau titre de Powell devient le comic book le plus vendu de tous les temps et est enseigné dès la maternelle. Non ? Comment ça non ? Vous ne le savez pas encore mais Hillbilly va vous faire voir la lumière.

Les montagnes aux pieds desquels les quelques villages qui nous intéressent aujourd'hui sont hantées, un lieu donc peu fréquentable s'il en est et les enfants locaux ont interdiction de sortir. Évidemment, le petit James va avoir des envies de fraises des bois et de pêche à la ligne qui vont le pousser hors des limites sécurisées de son patelin. Quelques fraises plus tard, il se fait attaquer par une affreuse (Oui, vraiment affreuse) sorcière, bien décidée à faire du petit son dîner. Pas cool, meuf. James a cependant bien du bol puisqu'il est sauvé in extremis par un grand gaillard bourru, dont les yeux fermés pleurent des larmes noires, quand ils ne sont pas tout simplement bandés.

Et quel personnage que cette apparition ! Violent, impressionnant, sale et sauvage, il s'agit bien à n'en pas douter d'un personnage créé par le merveilleux, le sulfureux, le délicieux Eric -The Goon- Powell. Si vous n'avez pas lu The Goon, faites vous du bien et lancez-vous. Vous me remercierai plus tard. Hillbilly est dessiné et scénarisé par Powell, publié par sa propre maison d'édition (Albatross Funnybooks), et on y retrouve tout ce qu'on aime chez lui. Un dessin superbe, des couleurs en dégradé de marron qui correspondent merveilleusement bien à l'ambiance et aux personnages et, plus généralement, une utilisation incroyable des outils artistiques : encre de chine, peinture, crayon, l'association est improbable mais terriblement réussie.

hillbilly comeback

Dans ce premier numéro ce sont les bases du personnage qui sont posée d'une main de maître. On découvre qui est Hillbilly, ce qui l'a amené à être ce monstre des montagnes, gardien menaçant et mystérieux. L'histoire est glauque, définitivement à déconseiller aux mineurs. C'est un livre pour adultes que nous avons ici et, j'en suis certaine, la suite nous le confirmera. Si les villageois ont l'air a priori tout à fait normaux, comment ne pas tiquer lorsqu'ils apparaissent avec un chien géant aux canines aussi grosses que mon avant bras, lorsqu'ils chassent un sanglier de quatre mètres de haut ! Où se déroule l'intrigue de Hillbilly #1 ? Dans un univers familier et étranger à la fois, plein de bigots insupportables et de sorcières maléfiques. Fascinant.

Hillbilly covHillbilly #1

Albatross Funnybooks • Par Eric Powell • $3.99
Ça y est ? Vous êtes convaincus ? On met Hillbilly au programme de maternelle du coup ? Non parce que la rentrée c'est bientôt, faut qu'on s'organise. Oui bon, y'a quelques mains coupés, yeux tailladés et deux trois décès, mais bon ça va les endurcir les p'tits ! Quand on veut faire face à des sorcières et des ours géants, faut s'y mettre tôt ! Et pour en plus le faire avec classe et décadence, c'est pas donné à tout le monde ! Il faut de ce pas former l'élite de demain, celle qui dessinera des personnages aussi incroyables et fascinants que celui là. Au boulot les instit !