The Mighty Blog

House of M #1

House of M, un des plus grands events de Marvel, se voit réadapté à la sauce Secret Wars. Les mutants ont gagné, la Maison de Magnus prospère, et ce dernier s'ennuie... Dennis Hopeless et Marco Failla tentent de donner un nouveau souffle à une saga fabuleuse, avec plus ou moins de réussite.

La saga originale de Brian Michael Bendis était probablement un de ses meilleurs travaux chez Marvel, et cette suite avait donc une certaine pression sur les épaules. Dès la très jolie couverture de Kris Anka, on est intrigué. A l'intérieur, Marco Failla fait du très très bon travail, très propre et bien organisé, avec des dessins toujours riches et un chouette univers recrée. C'est finalement du côté de l'écriture que ça dérape.

2

On redécouvre donc ce monde, peuplé de mutants qui ont pris le contrôle de la société. Grâce au combat mené par Magneto, ils bénéficient d'une prospérité sans précédent, une paix appréciable malgré des tensions avec le dirigeant d'Atlantis, et une résistance humaine bien déterminée à venger son espèce.

Toutes ces intrigues ne semblent pas encore liées pour l'instant, mais si on se doute qu'elles se rejoindront plus tard, le numéro est trop quelconque pour un début. J'ai l'impression que Hopeless écrit la suite des séries dérivées de House of M sorties il y a des années, et celle sur les Avengers se retrouve dans les grandes lignes ici. Les personnages n'ont pas beaucoup d'intérêt, il y en a pour une fois beaucoup trop, et on s'attache peu à eux. Magneto est plutôt intéressant en vieux aigri, faisant un peu penser à Clint Eastwood, mais sa famille reste trop insipide pour le moment. La fin du numéro, qui laisse prévoir des changements dans la série, n'est pas des plus passionnantes non plus, vu que c'est quelque chose qui ne surprendra pas grand monde.
3

En fait, j'ai eu l'impression d'avoir lu ce numéro déjà douze fois. Il faudra attendre l'arrivée d'un personnage inédit de la saga initiale pour espérer ajouter un peu d'intérêt à la série, parce que pour l'instant, on s'ennuie. Il y a plusieurs intrigues séparées, l'univers pourrait être intéressant, mais il n'y a pas grand intérêt à lire cette suite. Hopeless n'amène pas le grain de folie qu'il aurait fallu pour la rendre vraiment digne d'intérêt, et c'est vraiment dommage. Du coup, la lecture est poussive, un peu trop longue, et vu le potentiel du titre, c'est vraiment triste.

Comme je l'ai dit plus haut, Marco Failla fait des merveilles, mais l'histoire ne décolle jamais vraiment. Il est possible que la suite devienne meilleure, je ne dis pas le contraire,  mais cette introduction est beaucoup trop classique, et ne fait que prolonger sans aucune âme la saga originale. Espérons que Hopeless amène quelque chose de novateur, parce que sinon, ça sera une belle occasion ratée.

House of M (2015-) 001-000House of M #1

Marvel Comics • Par Dennis Hopeless & Marco Failla • $3.99
Si c'est pour faire ça, ce n'était pas forcément la peine... C'est très joli, plutôt bien organisé, mais c'est plat et insipide. La saga originale était parfaite, pourquoi vouloir faire une suite aveugle sans intérêt ?