The Mighty Blog

Howling Commandos of S.H.I.E.L.D. #1

Parfois les rêves se réalisent, sans même qu'on sache ce qu'ils étaient. J'ai découvert à la lecture de Howling Commandos of S.H.I.E.L.D. que j'ai toujours voulu voir un singe mitrailler des zombies avec trois armes différentes, deux dans les mains et une avec ses pieds. Ma vie est mieux qu'avant.

On l'a appris durant Original Sin, Nick Fury avait plus d'un mensonge en réserve. Parmi ses secrets, il y en avait un de taille concernant son bras droit, Dum Dum Dugan : ce dernier était décédé depuis des années, et Fury se servait de LMD (des robots humanoïdes) équipées de sa conscience pour le maintenir à ses côtés, sans l'avoir prévenu. Furieux et bouleversé, Dum-Dum s'était suicidé, jusqu'à ce qu'une unité du SHIELD le réveille pour gérer une nouvelle équipe de Howling Commandos, son unité de la seconde guerre mondiale...

Sauf que plutôt qu'un énième titre sur des soldats, ou pire, sur le SHIELD (Marvel, arrête maintenant avec Coulson, je t'en prie), le titre est centré sur des monstres. Au programme, un loup-garou, un zombie, des monstres géants, et un singe tueur (???), qu'on largue comme une bombe tactique pour neutraliser les menaces surnaturelles. La menace de ce premier épisode : des zombies végétaux, parce que pourquoi pas.

Ça a l'air stupide ? Ça l'est ! Mais c'est fun ! Le titre ne va pas bouleverser vos vies, loin de là, je n'en attendais vraiment rien, mais j'ai quand même pris mon pied. On rigole beaucoup, l'action n'arrête jamais, et si ça n'atteint jamais des sommets d'écriture, c'est vraiment chouette à lire. L'équipe est composée de pas mal de membres qu'on voit tous dès le premier numéro, les rôles semblent bien définis, et les 9 membres forment un ensemble réussi, mélange de violence, d'explosions, et de fun.

Si vous pensiez qu'un singe psychopathe avec plein de fusils c'était chouette, attendez de voir un zombie avec un bazooka, ou des zombies face à Man-Thing : c'est plein de petites idées dans la narration bien chouettes, toujours très drôle, mais qui peuvent se révéler géniale sur les scènes d'action. Pour un premier numéro, on ne voit pas vraiment de menace sur le long terme (hormis la mort programmée de certains personnages), et il faut attendre la dernière page pour voir apparaître un nouveau méchant sorti de nulle part. Pourtant, ça fonctionne parfaitement sans ça, parce que la série ne veut être ce qu'elle ne pourrait pas être.

Vous payez pour voir ce qu'il y a sur la couverture, et c'est ce que vous avez sans aucune surprise : de l'action non-stop, des monstres, et un singe tueur. En plus, Bren Schoonover est parfaitement à l'aise sur l'action, mettant le tout en scène avec une énergie qui en ferait pâlir plus d'un, donc vous n'avez plus aucune excuse pour vous laisser tenter.

Howling Commandos of S.H.I.E.L.D. cover 1Howling Commandos of S.H.I.E.L.D. #1

Marvel Comics • Par Frank J. Barbiere & Bren Schoonover • $3.99
Ce n'est pas le titre qui va redéfinir le genre, mais ça fait du bien ! Bourrin, violent, drôle (je vous ai dit qu'il y avait un singe tueur), ça ne s'arrête jamais, et on se régale. On verra sur les prochains numéros si c'était juste un coup de chance ou pas, mais il est possible qu'on ait là un excellent titre.