The Mighty Blog

Huck #1

Mark Millar s'amuse en ce moment. Il a semble-t-il décidé de travailler avec d'excellents artistes pour créer des séries plutôt légères, au ton assez optimiste. Pour cette nouvelle série, Huck, il s'associe avec l'artiste d'American Vampire, l'excellent Rafael Albuquerque.

Image Comics est un formidable terreau pour Mark Millar. Après un génial Starlight et sa relecture de Flash Gordon, ses deux séries Jupiter's Circle et Jupiter's Legacy, Millar propose ici sa relecture du mythe de Superman.

Le héros, Huck, est ce que l'on pourrait appeler un bon gars. Assez discret, cet orphelin dont on ne sait rien met tout en œuvre pour aider la communauté qui l'a recueilli. Mais là où le titre est intéressant, c'est que le héros semble avoir des capacités physique hors du commun. Ces capacités sont d'ailleurs mises en scène dans la très belle introduction de ce numéro, dans un format très cinématographie (un peu en 16/9), où Albuquerque brille dans dans sa capacité à dessiner l'Amérique.

Dans l'orphelinat où il a été élevé, on a appris à Huck à aider son prochain. C'est pour cela que chaque jour, il effectue une bonne action. Elles sont plutôt simples et liées à ses voisins. Mais le jour où il voit à la télé un reportage sur les enlèvements de Boko Haram, il ne peut se retenir et part aider les jeunes filles. Et c'est à partir de cet événement que sa vie va être chamboulée.

Millar nous offre donc une histoire pour l'instant assez classique, mais très rafraîchissante. Le héros n'a aucune raison de faire ce qu'il fait, mais il EST bon. Et l'écriture de Millar rend la lecture de ce premier numéro très agréable. De plus, il est aidé par un Rafael Albuquerque qui n'est plus à présenter. Son découpage est certes très classique, mais son dessin est très juste, et renforce le côté sympathique de Huck. Il peut bien faire quelques infidélités à Snyder si c'est pour ce genre d'histoires !

huck-01-coverHuck #1

Image Comics • Par Mark Millar & Rafael Albuquerque • $3.50
Premier très bon numéro pour Mark Millar. Si l'histoire n'est pas très originale, les personnages le sont un peu plus. Mark Millar a cette nouvelle tendance à les mettre au premier plan, à rendre ses super-héros humains. Et c'est encore une fois très réussi. Et en plus, c'est beau.