The Mighty Blog

Illuminati #1

Les Illuminati, précédemment l'élite des héros de l'univers Marvel, ne sont plus. Sans qu'on sache si l'organisation a survécu à Secret Wars, l'éditeur donne le nom de l'équipe à une nouvelle organisation, composée cette fois de criminels...

En grand fan de ce qu'avait fait Hickman, et des débuts de Bendis, le titre "Illuminati" m'a fortement donné envie. Rappelons que cette équipe, composée d'entre autres Black Panther, Reed Richards, Tony Stark, Charles Xavier, Namor et Black Bolt, avait décidé de protéger tout l'univers Marvel, sans forcément demander l'avis des autres. Fortement mise en avant chez Hickman, ces personnages trouvent actuellement des conclusions à leurs aventures dans Secret Wars. Huit mois plus tard, le titre est repris par The Hood, bien décidé à dominer aussi le monde...

Le numéro est centré sur Titania, criminelle pas vue souvent ces dernières années (hormis un passage éclair chez la nouvelle Thor), qui sort de prison et tente de se racheter une conduite. Avec son mari l'Homme Absorbant, ils vont décider de se retirer du crime pour mener une vie tranquille, sauf que Hood a besoin d'elle...

Le principe de mettre en avant des héros aurait pu être intéressant, s'il avait été bien fait. Sauf que là, la lecture est poussive, et j'ai dû m'y reprendre à deux fois pour lire l'intégralité du titre. L'idée de base est bien, mais l'exécution est franchement mauvaise. Alors que la couverture vendait du rêve avec tous les artefacts de pouvoir de l'univers Marvel (le Cube Cosmique, le Gant de l'Infini, etc..), on a là un titre sur rien, vide comme pas permis, et on s'ennuie.

Je n'ai pas envie de lire les histoires de Titania, pour plusieurs raisons. La première est que ce n'est pas un personnage intéressant, et que Joshua Williamson n'arrive jamais à la rendre plus épaisse que "ohlala je n'arrive pas à trouver un travail, le crime me tend les bras mais je m'en détourne!". C'est pas mal pour un début, sauf que sur tout un numéro, c'est lourd. A ce titre, Nick Spencer a réussi à rendre la reconversion d'un criminel un milliard de fois plus intéressante dans Ant-Man, mais Williamson ne s'en inspire pas. Titania est vide de toute substance, ses développements sont déjà lus un milliard de fois partout ailleurs, et l'intrigue avance poussivement.

Autre raison qui fait que le titre ne marche pas : c'est très mal écrit. Entre le classique chef qui n'est pas clair, ou la bagarre avec les héros sur un malentendu, rien n'aide. J'ai failli rire quand la baston qui fait office de tournant dans la quête de Titania était déclenchée par un vieux quiproquo, mais c'était sérieux. En plus de ça, Hood n'a jamais été un méchant sérieux, et hormis une vague machination, il ne le prouve pas vraiment dans ce numéro. C'est dommage, parce que les autres méchants de l'équipe ne sont pas du tout mis en avant et apparaissent comme une perruque sur la soupe en dernière page, alors qu'il aurait fallu les amener bien avant... Le rythme est mal géré, et vu l'ennui suscité par ce premier numéro, pas sûr qu'on soit au rendez-vous pour la suite...

En prime, Shawn Crystal n'est pas du tout adapté pour ce numéro. Son trait est beaucoup trop cartoon mais irrégulier, et ne convient pas à une série sur des personnages censés être méchants. C'est enfantin, ses personnages ont des bonnes bouilles, mais ça ne va pas du tout avec le scénario, et ça crée un décalage qui n'aide pas à prendre l'action et les personnages au sérieux. Il y a quand même un peu d'énergie dans les combats parfois, mais rien de bien marquant...

Illuminati (2015-) 001-000Illuminati #1

Marvel Comics • Par Joshua Williamson & Shawn Crystal • $3.99
C'est gentil, mais si c'est pour faire ça, c'était pas la peine. Ni beau, ni intéressant, le titre se permet en plus de ne pas donner ce qu'il annonce, et s'enterre dans un ennui et un classicisme embarrassants. Rendez nous Jonathan Hickman.