The Mighty Blog

Infinity #4

Après une excellente année sur les sagas Avengers, Hickman s'est lancé dans son premier event solo, Infinity. Typique du style très froid, très méthodique de l'auteur, Infinity surprend tout de même avec des pages sublimes, et une histoire dans laquelle il se passe enfin quelque chose...

Là où d'autres auteurs aurait mis deux fois plus de temps pour raconter une double histoire, Hickman utilise à merveille la vingtaine de pages imparties sur chaque numéro pour développer ses intrigues complexes et tentaculaires. Rappelons qu'avec les Avengers partis dans l'espace pour lutter contre l'attaque des Builders, Thanos en profite pour envahir la Terre, moins protégée. Ce quatrième numéro montre une étape cruciale du conflit cosmique, mais aussi le premier round entre Thanos et les Illuminatis.

Si je devais comparer cet event par rapport aux autres, ce qui frappe tout d'abord c'est l'échelle. Depuis la fin des invasions cosmiques par Abnett et Lanning, on s'ennuyait ferme dans l'espace, vu que tout se passait sur Terre. Là, on ne se bat plus pour sauver un quartier de Manhattan, mais tout simplement un secteur de l'univers. Les équipes présentes sur place ont une puissance de frappe monstrueuse, les Avengers ont enfin un vrai impact et une force hallucinante, et les enjeux rendent l'event vraiment important. Sans spoiler, il y a une raison pour laquelle Thor est sur la couverture : Hickman semble se souvenir qu'il a affaire à un dieu, et que ses Vengeurs sont surpuissants, ce que Bendis semblait avoir oublié. Aidé par Jerome Opena qui est encore une fois au top, la partie cosmique laisse penser que la fin de l'event sera grandiose.

Un autre élément important de ce numéro est le passage sur Terre, qui amène un changement assez radical quant à l'avenir de la planète. En plus de reprendre une idée d'Abnett et Lanning, Hickman écrit un Thanos violent et brutal, sublimé par les magnifiques dessins de Dustin Weaver. Sans qu'il se passe énormément de choses cependant, la partie terrestre est plus transitoire que primordiale, mais est quand même géniale.

Dans tous les cas, Infinity tient toutes ses promesses. En quatre numéros, Hickman prouve qu'on peut écrire une histoire ahurissante avec de vrais enjeux, des vrais super-héros, et deux artistes au top. Il ne reste plus que deux numéros, mais à ce rythme là, ça promet...

Infinity 004-000Infinity #4

Marvel • "Infinity (9/10)" Par Jonathan Hickman, Dustin Weaver et Jerome Opeña • $3.99
Infinity avait très bien commencé et prouve avec ce numéro épique que Hickman est l'auteur du moment chez Marvel, face aux events mutants qui tournent en rond depuis quelques temps. Epique, magistral, cosmique, Infinity est la claque de cette fin d'année.