The Mighty Blog

Infinity Countdown: Prime #1

Gerry Duggan est bien décidé à chambouler l'univers Marvel, et il va se servir des Pierres de l'Infinité pour cela ! Aidé par Mike Deodato Jr., l'auteur met tous ses pions en place pour une saga qui promet de faire très mal, dans le one-shot Infinity Countdown: Prime !

Les Pierres de L'infinité sont en liberté, et il semblerait que tout soit fait pour qu'elles se retrouvent. Les joyaux sont séparés, pas forcément entre les mains de personnages attendus, et plusieurs possesseurs veulent retrouver les autres pour assouvir leurs désirs. En chemin, violences, massacres, et manipulations...

Si le précédent numéro d'introduction à Infinity Countdown était un grand résumé de la carrière d'Adam Warlock, ce numéro sert beaucoup plus d'introduction, et se retrouve donc plus équilibré. Gerry Duggan reprend des idées de ses Gardiens de la Galaxie, mais aussi d'Uncanny Avengers en reprenant son meilleur arc, et nous donne un joyeux bordel absolument jouissif. Je n'ai pas tout compris, notamment ce qui était lié aux Gardiens (je ne lis qu'en VF et j'ai du retard), mais le numéro ne m'a pas largué, et amène énormément de mystères.

Entre les personnages morts qui reviennent, ceux qui avaient disparus et sont en réalité là depuis le début, et ceux qui se réveillent après des millénaires de sommeil, l'ensemble est dense, mais pas lourd. La narration apporte du rythme et guide vraiment bien (tout en donnant plein d'indices), et à la relecture, j'ai eu l'impression de lire du Hickman, mais en moins froid.

Duggan a beaucoup d'ambition pour l'univers Marvel, et il le montre là. Comme Hickman pour Secret Wars, il amène des personnages différents et pas forcément attendus (Ant-Man, ANT-MAN, va côtoyer le Super Skrull, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus), mais garde une gravité et une certaine ambition dans son récit. C'est vraiment lourd, il se passe déjà énormément de choses et certaines scène sont très impressionnantes, alors que ce n'est que le prologue.

Si le contrat est rempli sur le scénario, il restera à votre appréciation sur les dessins. J'ai conscience que Mike Deodato Jr. divise, et il m'a parfois déçu en étant très paresseux, mais c'est encore une fois d'une maîtrise dingue en ce qui concerne la mise en scène. Si vous aimez le style de l'artiste, vous aurez là un de ses plus beaux numéros, avec des découpages qui mettent en valeur chaque personnage, un côté artificiel pas inintéressants, et beaucoup de violence. Il y a une page au début qui implique une griffe et un œil, et autant dire que c'est délicieux.

Infinity Countdown: Prime #1

Marvel Comics • Scénario : Gerry Duggan - Dessins : Mike Deodato Jr. - Couleurs : Frank Martin - Lettrage : Cory Petit • 4.99

Duggan fait du Duggan: quelque chose de très sérieux et de très fun à la fois, avec une vraie ambition pour Marvel. L’auteur prouve qu’il est bien un des plus importants du moment pour la Maison des Idées, et ce numéro réussit son pari: on sera là pour la suite.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs