The Mighty Blog

Infinity Wars Prime #1

À l'heure où j'écris cette critique, il reste quelques jours avant le début de Infinity Wars, l'événement cosmique qui va faire trembler l'univers Marvel jusqu'à la fin d'année. Mais avant, Gerry Duggan et Mike Deodato Jr nous prépare Infinity Wars Prime, un (nouveau) prélude permettant d'introduire Requiem, l'ennemie impitoyable de la saga.

Je vais paraphraser mon cher Wallace_, l'un de nos lecteurs qui commente nos article, en écrivant qu'à ma mémoire de lecteur je n'ai jamais vu une telle mise en place pour un event. Certes, il y a en certains qui ont été préparés bien en amont comme Secret Wars de Jonathan Hickman, Civil War de Mark Millar et Secret Invasions de Brian Michael Bendis, mais aucun d'entre eux n'a eu le droit à autant de mini-séries qui servaient d'introduction qui avaient elles-mêmes des tie-ins. C'est assez dingue et j'ai malheureusement l'impression que la politique de C.B. Beluski, nouvel editeur-en-chef de Marvel, est de multiplier les titres périphériques autour des events.

De ce fait, je n'ai lu que Infinity Countdown, mini-série en 5 épisodes qui était en réalité la suite et fin de la série All-New Guardians of the Galaxy de Duggan. Marvel a décidé d'arrêter le titre afin d'en faire une mini-série événement afin de rebooster les ventes et qu'un maximum de lecteurs et de lectrices aient toutes les informations nécessaires pour comprendre Infinity Wars. Quelque part, c'est assez louable mais, j'ai trouvé la mini-série assez longue alors qu'elle n'est pas dénuée d'intérêt. Je pense que cette sensation est principalement due au format nous laissant miroiter quelque chose de grandiose alors que finalement, les seules informations sont que les Gardiens de la Galaxie se sont embrouillés, que 6 héros et héroïnes ont récupéré les pierres de l'Infini et ont chacun des plans bien différents, et qu'une femme au nom de Requiem s'est faite forgée une arme destructrice.

Ce prélude se déroule en trois actes. Le premier s'intéresse à Loki qui, on se rappelle de All-New Guardians of the Galaxy, est parti à la recherche des pierres. Le deuxième nous propose la rencontre entre deux détenteurs de pierres, Dr Strange et Warlock, qui vont affronter quelque chose qui les dépasse dans le Soul World. Enfin, la dernière nous met face à Thanos qui s'en va en guerre afin de récupérer les pierres mais, c'est alors que Requiem arrive.

Autant vous dire que celles et ceux qui pensaient que Marvel faisait tout pour ressembler aux films seront certainement surpris. Très clairement, le titre Infinity Wars est fait pour surfer sur le succès du dernier film Avengers - en tout cas Marvel le supposait à l'époque où il a trouvé le nom - mais, comme d'habitude, l'éditeur de comics fait avant tout avancer son univers et nous raconte des histoires inédites qui viennent piocher ça et là dans différentes histoires courantes (il y a des références à la série Thor qui date l'histoire de ce prélude). Cette fin de numéro est surprenante tout en étant un joli pied de nez à ces remarques. Vous pensiez savoir où vous mettiez les pieds ? L'épisode nous prouve le contraire et, à ce sens, tout est possible. C'est exactement ce que nous attendions d'un prélude à un tel event.

Mike Deodato Jr est en très grande forme. Il maîtrise parfaitement la narration, et la gestuelle des personnages. Il y a des pages très impressionnantes. Encore faut-il ne pas trop se perdre dans ses cadrages qui changent de la norme. Il y a parfois quelques abus de ce côté-là mais cela ne gâche pas le plaisir de lecture.

Infinity Wars Prime #1

Marvel Comics • Scénario : Gerry Duggan - Dessins : Mike Deodato Jr. - Couleurs : Frank Martin - Lettrage : Cory Petit • $4.99

Infinity Wars Prime est l’introduction qu’on attendait. Très clairement, nous ne savons pas encore où nous mettons les pieds mais Gerry Duggan pose des bases très solides et très riches. Et puis, il y a les surprises concoctées dans l’épisode qui donnent envie d’en lire plus. Vivement que ça commence !