The Mighty Blog

Inhuman #11

S'il fallait sauver une chose d'Axis, on garderait les tie-ins, qui ont été globalement bons. En ce qui concerne la série Inhuman de Charles Soule, on a senti encore plus la pression de la couronne sur la tête de Médusa, qui doit la porter seule face à tous...

J'aime depuis le départ cette série, parce qu'elle me donne ce que je ne pensais plus voir : des intrigues politiques Inhumaines, qui me manquaient depuis le cosmique d'Abnett et Lanning. Le rôle de Médusa face à son peuple est au centre des intrigues, et la carapace de reine surpuissante et impitoyable commence à s'effriter. Charles Soule a réussi à parfaitement se servir d'Axis pour en montrer les fêlures, et on se retrouve ici avec les conséquences de ses actes. Pendant ce temps là, Reader et la fille qu'il a sauvée sont toujours traqués par une branche dissidente des inhumains, et les intrigues semblent enfin se rejoindre...

Entre temps, la narration alterne entre une Médusa complètement paumée qui se retrouve bien loin de chez elle, et nos fuyards qu'on apprend à connaître. Les deux se révèlent dans ces pages, prennent une épaisseur bienvenue, et rentre dans la longue liste des personnages crées par Soule. L'inconvénient, c'est qu'avec les personnages crées dans les premiers arcs, ça commence à faire beaucoup pour seulement vingt pages par mois. Si une nouvelle série Uncanny Inhumans sera lancée d'ici quelques mois, il faut quand même espérer qu'on les retrouve plus tôt.

En fait, Soule prouve ici toute sa mégalomanie, qu'il maîtrise complètement : en plus d'écrire la moitié de tous les titres publiés chaque mois (j'exagère, mais le monsieur bosse aussi pour un cabinet d'avocats à côté), on sent qu'il veut recréer ce qu'avaient fait les dizaines d'auteurs des séries mutantes avant lui : un univers riche, rempli de personnages et d'intrigues. Je ne sais pas encore s'il sait qu'il ne pourra jamais tous les utiliser, mais son Attilan prend vraiment vie, et on espère revoir chacun des personnages ici ou dans une autre série. Il prend quand même le temps de développer ses personnages, en leur donnant un vrai background, et de vrais sentiments.

Les dialogues de Medusa sont à ce titre assez classiques mais parfaitement bien menés. Le numéro est quasiment centré entièrement sur elle, sans la moindre action, et pourtant, ça marche. Elle s'avère plus touchante que prévu, et lance des idées intéressantes pour la suite, notamment dans son rapport au pouvoir, ou à son mari. La fuite désespérée de Reader apporte de l'action bienvenue dans ce numéro, et le rythme est parfaitement géré. Le tout se lit sans aucun problème, mais laisse terriblement sur la faim...

Ryan Stegman est quant à lui incroyable, et se surpasse sur chaque numéro. Les pages sont pleines de détails, les visages incroyables, et le tout bouge incroyablement bien. En plus de ça, il arrive à rendre rythmé un très long dialogue, et fait de Médusa une vraie reine, aussi belle que puissante.

Inhuman 011-000Inhuman #11

Marvel Comics • Par Charles Soule & Ryan Stegman • 3$99
Numéro après numéro, Inhuman s'avère être une série incroyable, aussi bien menée qu'intrigante. Si Marvel cherche un remplacement à Hickman sur les séries Avengers, il est tout trouvé. Par pitié, laissez lui juste cette série, qui est à chaque fois excellente.