The Mighty Blog

Inhuman Annual #1

Après une série ininterrompue d'excellents numéros, Charles Soule et Ryan Stegman concluent la saga des Inhumains, juste avant Secret Wars. Les innombrables intrigues se terminent ici, mais que restera-t-il de la famille royale, et des habitants d'Attilan ?

Après donc une douzaine de numéros réussis, Charles Soule conclut son brillant run sur Inhuman par un annual qui se devait de clore toutes les intrigues. J'ai parfois eu l'impression qu'il y avait justement trop d'histoires parallèles, et qu'on aurait du mal à boucler tout ça avant Secret Wars. C'était un pari très risqué, mais encore une fois, l'auteur s'en est brillamment sorti.

Après avoir séparé et affaibli la Reine Medusa et ses soldats, Lineage a toutes les cartes en main pour prendre le contrôle d'Attilan, ramener les Inhumains en position de dirigeants de la planète, et devenir le leader incontesté de son peuple. Je n'irai pas plus loin dans l'intrigue, vu que le numéro est surtout la résolution de cette intrigue gigantesque et que ça serait du spoil, mais Soule gagne son pari en ramenant tous les personnages vus depuis le début de la série. 3

En trente pages, il arrive à régler toutes les situations laissées en suspens depuis le début de la série, y compris celles qui avaient été amenées par Matt Fraction sur les deux prologues, à ouvrir d'innombrables portes (et à en fermer certaines...), et fait avancer ses personnages. On referme le numéro avec l'impression d'avoir lu une histoire vraiment complète, un peu comme on finirait la dernière saison d'une série. On sait que les Inhumains tels que nous les connaissons reviendront après Secret Wars, mais en attendant on a une conclusion parfaite, qui fait de la série une histoire complète, parfaitement contenue, et passionnante.

Ce dernier numéro ne change pas la recette des précédents, en gardant toujours une certaine justesse dans l'écriture des personnages, beaucoup d'humour, et surtout une énorme dose de fun. On prend plaisir à retrouver Ms. Marvel, notamment dans des scènes de combat incroyables grâce à Stegman, mais aussi les nouveaux personnages crées par Soule, qui ont tous une vraie personnalité et des histoires. On a vraiment l'impression de lire les histoires des X-Men à l'époque où Cyclope ne passait pas ses journées à pleurer, vu qu'on a là des personnages qui ont tous des intrigues propres, mais qui se retrouvent avec brio ici. Il y a aussi une certaine émotion dans ce numéro, et pas uniquement parce que c'est le dernier de la série. Le destin d'Eldrac, la porte Inhumaine est beaucoup plus touchant que ce à quoi on s'attendait, et la dernière page est emplie d'émotions, et fait immédiatement attendre la suite.1

Mais si le scénario de Soule est aussi convaincant, c'est aussi parce qu'il est mis en scène par un des meilleurs dessinateurs du moment, Ryan Stegman. Sur la trentaine de pages du numéro, le dessinateur ne déçoit jamais, en étant à chaque fois incroyable sur l'action, mais aussi sur les personnages. Les couleurs de Richard Isanove l'aident beaucoup, mais Stegman est un véritable génie quand il s'agit de montrer des batailles remplies de détails. Chaque page est parfaitement maîtrisée, que ce soit dans le cadrage ou la richesse des décors. Hallucinant.

Inhuman Annual 01-000Inhuman Annual #1

Marvel Comics • Par Charles Soule & Ryan Stegman • $4.99
Conclusion irréprochable d'une série qui l'aura été tout autant, cet annual montre vraiment ce dont Soule et Stegman sont capables. Puisque l'après Secret Wars va amener des changements chez les équipes créatives, j'espère vraiment qu'on va donner d'autres responsabilités à Charles Soule, vu le talent dont il aura fait preuve tout au long de cette oeuvre.