The Mighty Blog

International Iron Man #5

La vie de Tony Stark ne sera plus jamais la même

Dans International Iron Man, Tony Stark est à la recherche de ses origines, et après s'être replongé dans son passé, il va devoir gérer à la fois des robots et une tueuse, mais aussi les secrets de sa généalogie... Brian Michael Bendis et Alex Maleev changent la vie de Tony Stark de la plus jolie des manières.

Depuis que Kieron Gillen a révélé dans la version Marvel Now! de Iron Man que Tony avait été adopté, le mystère était resté en suspens. C'est sur ça que Bendis a décidé de se pencher, avant de bouleverser complètement le titre à l'automne. Du coup, il a décidé de faire de son arc quelque chose de plus simple que prévu compte tenu du peu de temps qu'il avait, et c'est tout à son honneur.

Donc oui, on va en découvrir plus sur les parents de Stark. Non, ce n'est pas de la mauvais révélation Bendisienne, comme le Testament de Charles Xavier pour Original Sin (je l'ai encore mauvaise). Avant ça, il y aura bien sûr le problème de son ami d'enfance, devenue terroriste, des robots tueurs à ses trousses, et des flashbacks sur son adolescence. Ici, Bendis ne s'occupe quasiment pas de Iron Man, mais bien uniquement de Tony Stark, et de l'homme dans la carapace. Sauf que cet homme est faible, fatigué, et surtout terriblement seul.

J'aime le Stark de Bendis, parce qu'il est humain, sans que ça soit forcé. Là où Matt Fraction s'était cassé les dents à essayer de le rendre faillible à outrance (on se souvient du Stark qui embrasse les tentacules d'Octopus, grand moment de gêne), Bendis le rend crédible. C'est un héros qui n'en est pas un, qui passe une grande partie de la saga isolée de ses gadgets, de ses amis héros, et de ce qui le rend "super". Pourtant, quand il retrouve l'armure, on comprend qu'il reste quand même un héros, extrêmement classe et riche, et c'est finalement aussi pour ça qu'on l'aime.

Et puis il y a la rencontre avec la personne que Stark a cherché tout l'arc, et c'est aussi beau qu'inattendu. Les rumeurs les plus folles circulaient sur le net avant la parution du numéro (on a même pensé à Black Widow, c'est dire), mais Bendis se fout de tout ça. Il écrit la rencontre avec un personnage complètement inattendu, et il le fait bien. C'est sobre, très beau et très émouvant, et on ne s'attendait pas nécessairement à ça. Certain.e.s pourront être déçu.e.s de cette fin, mais ce n'est pas mon cas. Aucune révélation qui va bouleverser l'univers Marvel, aucune claque, juste un moment posé, calme, émouvant. J'ai refermé le numéro en étant touché, et le pari est réussi pour l'auteur.

Alex Maleev s'en sort aussi très bien, sur un numéro qui ne comporte pas beaucoup d'action. Ses personnages sont expressifs, et son Tony Stark est plus humain que jamais. Il y a une émotion et une mélancolie qui s'échappent de ses pages, avant de revenir mettre une claque sur les quelques scènes d'action.

international IM 5International Iron Man #5

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Alex Maleev • $3.99
C'est pour ces numéros qu'on se rappelle pourquoi Bendis est un auteur de génie. Il arrive à raconter une histoire qui aurait pu être grandiloquente et explosive, et fait finalement l'inverse. C'est beau, touchant, et un grand moment dans la vie de Stark.