The Mighty Blog

Invincible #111

Robert Kirkman s'amuse avec la numérotation du numéro sur la couverture mais, comme d'habitude, la série continue sur sa lancée et s'inspire de plus en plus de la recette de Games Of Throne pour choquer le lecteur.

Mark vit ses heures sombres: Rex le trahit, Eve le plaque et il se fait violer par Anissa. Vous croyez que c'est fini ? Eh bien non, Robert Kirkman n'en a pas fini avec son héros.

Sincèrement, j'ai le cul entre deux chaises. D'un côté, je respecte complètement le boulot de Robert Kirkman qui rend ses épisodes passionnants à la lecture. De l'autre, j'ai réellement envie d'arrêter Invincible.

C'est pas la surenchère de violence qui me gêne tant que ça, même si je trouve que cela tombe dans une certaine facilité. Mais, pourquoi pas. C'est plus que Robert Kirkman ne fait que détruire son personnage et cela dure depuis une trentaine d'épisodes. Clairement Mark ne subit aucun répit. Et le lecteur non plus. Maintenant, le cahier des charges semble être "une scène choc par épisode". Certainement pour faire croire qu'il se passe des choses a contrario de ce qui se passe dans les séries super-héroïques des Big Two. Sauf qu'au final, le lecteur est choqué, la vie d'Invincible est changée à jamais... Comme tous les 4 mois et puis, Kirkman trouve une astuce pour faire un retour en arrière et qu'il retrouve ses jouets qu'il va pouvoir massacrer à nouveau. Du coup, j'ai l'impression que tout cela est gratuit et ans réel intérêt.

C'est assez marrant, puisque cette recette, Kirkman l'applique également à dans lequel The Walking Dead mais je le trouve plus subtile et, surtout, plus respectueux envers ses personnages et surtout, les retours en arrière ne sont pas envisageables dans cette série.

En revanche, on peut dire que le scénariste mise juste pour le côté dramatique de la série que ça soit pour le choix de l'ennemi et surtout celui des victimes de ce dernier. Et c'est à cause de ça que je ne sais plus trop quoi penser de la série. C'est bien écrit, la tension et la surprise sont toujours au rendez-vous.

J'aime toujours autant Ryan Ottley et si j'arrête Invincible ses dessins risquent de me manquer (même si sa tendance à toujours trop mettre en avant les dents me gène).

Invincible-111-CoverInvincible #111

Image Comics • Par Robert Kirkman & Ryan Ottley • $2.99
J'ai tellement l'impression que Kirkman tente de choquer pour choquer qu'il se fout de son lecteur. Cela lui permet de créer une menace importante et très intime pour Invincible mais, dans un sens, on y croit pas. Dans quelques épisodes, Rex sera battu (ou ailleurs) et tout sera redevenu normal jusqu'à ce qu'une nouvelle menace arrive et tue à nouveau tout le monde. On est dans une boucle infinie qui est pourtant addictive.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs