The Mighty Blog

Invincible Iron Man #1

Parmi les premiers titres annoncés pour All-New All-Different Marvel, celui sur Iron Man par Brian Michael Bendis et David Marquez laissait songeur. L'auteur est un adepte du personnage, mais ses dernières séries n'ont pas reçu un accueil critique chaleureux... Verdict !

Bendis m'ennuie beaucoup. Certains de ses titres sont brillants, mais au sein d'un même d'une série il peut aussi me décevoir et me dégoûter d'un titre. Récemment, alors que c'était certaines de mes séries préférées, j'avais abandonné ses titres mutants, qui, selon moi, s'enlisaient dans le vide et l'ennui. Il y a avait bien quelques épisodes un peu meilleurs, mais sur le long terme, ça m'était insupportable.

Du coup, j'ouvre ce premier numéro un peu inquiet, et s'il est impossible de savoir ce que ça va donner sur la durée, je me suis régalé ! Pour l'étendard de ce relaunch, Marvel met une équipe qui fonctionne parfaitement et qui a déjà fait ses preuves sur le nouveau titre de Tony Stark. Exit le Superior détestable, on retrouve le Tony Stark "habituel", huit mois après les événements de Secret Wars. Comment l'univers Marvel s'en est sorti, comment les personnages en sont arrivés à ce stade, on ne le saura pas, mais ce n'est pas important pour l'instant.

2

On suit Tony dans ce qu'il fait de mieux : construire des armures, inviter de charmantes jeunes femmes au restaurant, et se battre. Plusieurs menaces se dessinent clairement face à lui, et les méchants semblent vraiment bons. C'est dès le départ une déclaration d'amour au personnage, et il semblerait que Bendis soit né pour l'écrire. Je ne dis pas ça souvent pour cet auteur, mais là, c'est évident.

Son personnage est névrosé, paniqué, et bluffe pour le cacher à la face du monde, et c'est parfaitement amené, avec une légèreté qui impressionne. Le Tony qui se parle à lui même n'est pas le même que celui qui parle à une potentielle conquête, pas plus que quand il parle à son intelligence artificielle, une version holographique d'une jolie fille là encore. Pour toutes ces situations, l'écriture est fine, et Bendis excelle dans la caractérisation de son personnage.

Pourtant, quand il met son armure, il redevient Iron Man, et ça explose, dans tous les sens du terme. Le design de l'armure est plutôt réussi et m'a plus convaincu que sur les couvertures, et l'action, bien que discrète, est bien fichue. David Marquez est un artiste rigoureux et il le prouve bien ici, aussi à l'aise sur les conflits que dans les longs dialogues de son scénariste. C'est rempli de détail, toujours propre vu que c'est fait en numérique, et ses visages sont excellents.

1

On rit beaucoup, notamment dans les tentatives de drague lourdingues de Tony, mais on est aussi extrêmement intrigué par le nouveau visage de l'univers Marvel post-Secret Wars. Loin d'être le seul titre à poser des questions, la dernière page de ce numéro intrigue autant qu'elle laisse pantois, voire inquiet quant à l'utilité de la saga de Hickman (mais c'est un autre débat). En attendant, on découvre de nombreuses "visages" familiers qui risquent de poser problème à Tony, et les menaces qui s'annoncent, explicites ou non, pourraient bien avoir un gros impact sur le personnage et l'univers Marvel... On referme le numéro impatient de lire la suite, et ça c'est un gage de qualité.

Invincible Iron Man (2015-) 001-000Invincible Iron Man #1

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $3.99
Bendis maîtrise parfaitement ce titre, et il semble fait pour l'écrire. J'espère vraiment qu'il continuera de mettre autant d'amour dans les numéros suivants, parce que c'est vraiment un premier numéro parfait.