The Mighty Blog

Invincible Iron Man #12

Si vous suivez les news américaines, vous devez savoir que ce douzième épisode d'Invincible Iron Man, écrit par Brian Michael Bendis et Mike Deodato Jr, est celui qui fait se rencontrer Tony Stark et Riri Williams, la jeune surdouée qui jouera un rôle important dans quelques mois.

Je n'arrive pas à savoir quand cela s'est produit mais la Tour Stark a été détruite. Tony accuse les Inhumains à cause des événements de Civil War II. Pourtant, sa disparition récente afin de mener son enquête sur les ninjas cybernétiques a créé quelques tensions au sein de Stark Industries.

Bendis nous montre un Tony Stark très différent en fonction des situations. Ce n'est pas une erreur de personnalisation, loin de là, le scénariste utilise les multiples facettes du personnage et certaines situations poussent le personnage à ressortir de vieux démons. Ainsi, lorsqu'il doit faire face à ses employés afin d'expliquer la situation qui l'a fait passer pour mort, nous retrouvons le personnage impertinent qui ne comprend pas que personne ne le comprenne. Son côté enfant gâté ressort lorsqu'il retourne voir Amara. Lorsque Stark est assis sur les débris de sa tour, véritable signe de puissance, nous avons plutôt une version sombre prête à exploser à tout instant, plus proche de celle vue dans le Civil War de Mark Millar et Steve McNiven. Enfin, le personnage qu'il essaie de devenir, plus posé, plus à l'écoute, ressort lorsqu'il rencontre Riri.

Ce passage prend pas mal de place dans l'épisode mais n'est pas tant important pour le moment. Nous découvrons un peu plus Riri. Bendis nous présente également sa mère, qui fonctionne très bien et qui risque d'être adorable par la suite. La scène de la rencontre est assez excellente dans le sens où le scénariste maîtrise sa mise en scène et travaille les personnages plus que les faits.Mais, il y a un effet de surprise raté parce que nous avons déjà vu l'armure de Riri. Bendis nous empêche de la voir en nous faisant penser qu'il se cache quelque chose de complètement inédit. C'est un peu dommage.

Cette scène a la même aura et même fonctionnalité que celle de Captain America: Civil War durant laquelle Stark rencontre Peter Parker. La dynamique est différente - puisque Riri ne cache pas son "don" - mais le résultat est le même. Surtout que nous avons vu qu'elle viendra gonfler les rangs d'Iron Man dans Civil War II.

Mike Deodato ne crée plus de personnages, il s'inspire d'acteurs plus ou moins connus. Si son Stark rappelle tout de même celui de Bon Layton, ce procédé est flagrant sur d'autres. Vous reconnaîtrez Vincent Cassel dans son Doom, par exemple. Parfois, c'est gênant. Parfois, c'est rudement bien intégré. Faut dire que cela n'empêche pas les personnages de bouger et de s'exprimer. Nous sommes bien loin de ce que fait Greg Land qui se contente de décalquer. À côté de ça, son découpage est très efficace rendant la lecture très fluide.

invincible-iron-man-012-coverInvincible Iron Man #12

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Mike Deodato • $3.99
Bendis profite de cet épisode lié à Civil War II afin de préparer la suite des événements. Notre héros est sur le point de craquer et d'autres personnages commencent à prendre le devant de la scène. Si l'épisode n'est pas le meilleur de la série, il est charnière et donc, à ce sens, important.