The Mighty Blog

Invincible Iron Man #2

Brian Michael Bendis et David Marquez ont repris la série principale d'Iron Man nommée Invincible Iron Man afin de ramener le héros à son statut iconique. Dans le principe, c'est plutôt une bonne idée de la part de Marvel Comics même si ça pêche un peu dans l'exécution.

**** Attention lecteurs VF, la critique révèle des informations importantes sur la série ****

Madame Masque est réapparue en Latvérie où elle a volé un objet dans les ruines du palais de Doom. Iron Man se rend sur place pour savoir ce qu'il en est mais il tombe sur Victor Von Doom métamorphosé.

Il est évident que cette réécriture de Doom, physiquement parlant je veux dire, va faire parler d'elle mais il est presque évident qu'il s'agit là d'un leurre. En tout cas, Bendis écrit le personnage plutôt bien. Dans cet exercice, il est loin d'un Jim Shooter ou d'un Jonathan Hickman mais on reconnaît le personnage tout en subtilité. Qualificatif qu'on ne peut pas attribuer à Tony Stark qui fonce dans le tas se reposant sur sa technologie. La caractérisation est vraiment forte et cela donne un certain charme à la série.

L'autre compliment que j'ai à faire est à propos du terrain de jeu sur lequel Bendis emmène son héros. Confronter Stark à deux ennemis aussi peu manichéens qui se renvoient la balle est une très bonne idée. Et puis, le héros connait très bien les deux, Bendis nous le montre bien. Même s'il est trop tôt pour juger de la qualité globale de l'intrigue - le scénariste pense toujours ses histoires pour être contenues dans un même trade paperback, elle a du potentiel pour devenir un bon petit arc d'une série Iron Man. Pourtant, il y  a un truc qui m’ennuie fortement et je n'arrive pas à savoir exactement quoi. A vrai dire, je me suis un peu ennuyé à la lecture. Pourtant, il y a de très bons moments - notamment celle avec Madame Masque dans la chambre d'hôtel. Pourtant, il y a aussi de l'humour notamment l'auto-dérision à propos du design de l'armure. Et puis, il y a du rythme... Du coup, impossible de mettre le doigt sur ce qui ne fonctionne pas.

J'ai quand même l'impression que ce sentiment vient plus du personnage en lui-même. Je ne suis pas forcément le plus grand fan du personnage (en comics, dans les films je l'aime beaucoup). Les lignes de dialogue du personnage sont pas forcément intéressantes. On sent le personnage plus en retrait qu'habituellement. Toujours en train de demander de l'aide à Friday, il semble être perdu. Cela est peut-être volontaire de la part de Bendis,  En plus, Marquez a tendance à dessiner le personnage de manière assez jeune ce qui me perturbe quelque peu. De manière assez générale, Marquez est en-dessous de ses capacités. Ça manque terriblement d'énergie surtout lorsqu'il dessine Iron Man. On sent que le dessinateur prend son pied en dessinant Madame Masque ou en relookant Doom mais sur Tony, le personnage principal quand même, il semble peu inspiré.

Invincible-Iron-Man-002-CoverInvincible Iron Man #2

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $3.99
Il y a de très bonnes choses dans cet épisode mais il y a un truc qui me gêne et, le problème, c'est que je n'arrive pas à définir ce que c'est. Peut-être que cela se dissipera par la suite ou, au contraire, s'empirera mais j'espère arriver à comprendre ce qui me dérange. Du coup, ça m'a un peu gâché mon plaisir de lecture, forcément.