The Mighty Blog

Jean Grey #1

Jean Grey a le droit à sa première série solo et l'angle d'attaque n'est guère étonnant. Dennis Hopeless et Victor Ibañez opposent la jeune mutante au Phénix, la plus grande de ses peurs.

Jean Grey mange tranquillement en pensant à ce qu'elle serait devenue si elle était restée à son époque. Le Phénix Noir, être maléfique qui tenta de tuer ses amis les X-Men, est le pire cauchemar de la jeune fille.

Très rapidement, l'action arrive et Jean doit faire face au Wrecking Crew... Et, là, j'ai envie d'ouvrir une pétition pour que Marvel arrête d'utiliser continuellement cette équipe de ratés. Il y a d'autres personnages qui peuvent jouer le même rôle mais ça ne donnerait pas l'impression de lire les mêmes histoires. Parce que, oui, ce premier épisode Jean Grey n'a rien d'original.

Ce n'est pas pour autant intéressant, même si le fan hardcore des X-Men - comme moi - n'apprendra rien, Hopeless pose son personnage avec ses forces, ses envies et ses craintes. Le scénariste utilise l'action pour donner du rythme - et du fun - à son histoire mais ce n'est qu'un épisode de mis en place avec la révélation finale qui ne surprendra personne mais qui marque le début de l'histoire.

Dans ce sens, l'épisode est plutôt bien foutu pour ouvrir un album, Hopeless empruntant le schéma de début de série de Rick Remender, et donnant l'envie de lire la suite. La caractérisation du personnage étant plutôt agréable, le titre pourrait vraiment être sympathique.

Ce qui m'a le plus plu est la partie graphique. Ibañez me semble bien plus en forme et motivé que sur Extraordinary X-Men. Le découpage du script lui permet également de faire ressortir sa mise en scène très cinématographique. La colorisation de Jay David Ramos est assez chouette - je l'ai trouvée un peu déroutante au début pour des raisons que je ne saurais expliquée - et, autant dire, que donner vie au Phénix est pour lui une partie de plaisir.

Jean Grey #1

Marvel Comics • Par Dennis Hopeless & Victor Ibañez • $3.99
Bien que classique dans sa construction, la série Jean Grey ne débute vraiment qu'à la fin de cet épisode. Difficile donc de se faire un avis avec ce simple épisode. A voir par la suite ce qu'elle va donner.