The Mighty Blog

Jupiter's Circle #4

Quatrième épisode et déjà deuxième histoire bouclée, Mark Millar a décidé de ne pas perdre son temps. Mais Jupiter's Circle reste toujours agréable à lire et à regarder.

L'histoire se passe peu après que Fitz ait demandé à April sa main. N'étant plus en odeur de sainteté auprès de l'Union, les deux tourtereaux se tournent vers la "Teen Scene", une organisation regroupement des super-héros adolescents. Ceux-ci sont nettement moins professionnels que leurs ainés, et avoir des super-pouvoirs n'est même pas un critère de sélection. Cette première scène commence à montrer le problème dans lequel Fitz s'est mis, lui qui commence à ressentir le choc des générations.

De leur côté, le reste des super-héros s'assure que la famille de Fitz gère bien cette situation, en allant discuter avec eux. Mark Millar le prouve encore, ce n'est pas l'action qui l'intéresse. Jupiter's Circle est une histoire de personnages, d'interactions et de famille. Comme Jupiter's Legacy avant, le récit est centré sur les protagonistes, dont Mark Millar prend du temps à caractériser. Il en profite aussi pour ajouter des éléments "historiques" qui ajoutent de la légèreté à son histoire.

Le numéro n'est pas dépourvu d'action, mais celle-ci passe encore au second plan, le plus important étant les conséquences de celle-ci. Fitz, comme ses camarades, est un héros, au sens le plus noble du terme. Ils sont capables d'oublier leurs différends pour faire front commun, et son capables de se pardonner. Son récit est toujours aussi humain et plein d'espoir.

Côté dessin, Wilfredo Torres est remplacé par Davide Gianfelice, qui prend le relai sans problème. Il adopte un style très proche, donnant de la continuité dans la série. Les planches sont toujours adaptées au style et à l'univers, on n'est absolument pas dépaysé par ce changement d'artiste.

jupiters-circle-4-coverJupiter's Circle #4

Image Comics • Par Mark Millar & Davide Gianfelice • $2.99
Mark Millar gère toujours très bien sa série. Cela se lit vite, les histoires sont courtes mais pas vides, et les dessins sont très beaux. Jupiter's Circle est toujours sans faux pas, et c'est bien joué de la part de l'équipe créative.