The Mighty Blog

Justice League #24

Forever Evil a commencé et tout ce que l'on doit savoir c'est que la Justice League est portée pour morte. Du coup, les titres affectés par l'événement, comme cet épisode de Justice League, font du remplissage. Mais ce n'est pas pour autant que c'est inintéressant ou pas bien fait. Bien au contraire !

Le Crime Syndicate a renversé les héros de l'univers DC. Mais qui sont ces versions maléfiques de nos héros ? Ce numéro nous dévoile les origines d'Ultraman, le Superman de Terre-3, et nous donne des informations importantes sur cette planète où il fait bon de ne pas y habiter.

Le problème de DC Comics c'est qu'ils ont décidé que TOUS leurs héros sont dark ou écorchés ou les deux. Même Superman. Donc lorsqu'il faut créer des versions maléfiques de ces héros, elles doivent être vraiment très méchantes. Et voilà ! Ultraman est donc très méchant. Poussé par son père kryptonien à la domination de la race terrienne. Ses parents adoptifs qui sont des rednecks voulant s'entre-tuer. Johns ne fait pas dans la demi-mesure. Je trouve l'idée du vaisseau qui s'écrase sur la maison des Kent avec le nourrisson qui en sort en ordonnant à ses futurs parents de l'élever. Mais tout est gâché par cette violence gratuite. Non ! Ultraman sera méchant et dur. Et la compassion, il ne connait pas.

Le reste de l'épisode est anecdotique. On sent le remplissage de luxe pendant que l'intrigue se déroule exclusivement dans les pages de Forever Evil. Remplissage de luxe ? Oui, je ne trouve pas d'autre terme. L'épisode a un bon rythme et il est plaisant à lire. On en apprend plus sur la fameuse Earth-3, et, du coup, on comprend mieux les motivations - enfin dans ce cas la nature - du Crime Syndicate. Donc même si cela ne fait pas avancer l'histoire, ça donne de la profondeur à l'univers autour de l'event.

Autre point pas négligeable : Ivan Reis assure niveau dessin. On connaissait pourtant le talent du dessinateur, mais là, il se surpasse ! C'est extrêmement beau.

Justice-League-24Justice League #24

DC Comics • Par Geoff Johns & Ivan Reis • $3.99
Pas grand chose à dire sur cet épisode. Johns a mis du plaisir à le concevoir je n'en doute pas. Mais malgré cela, il s'agit de remplissage pour faire patienter jusqu'au prochain numéro de Forever Evil. En tout cas, à la fin de la lecture de cet épisode, on aura une certitude : le Crime Syndicate, ce ne sont pas des rigolos.