The Mighty Blog

Justice League of America #3

Terriens, rejouissez-vous, le Dieu Rao est là pour vous. La Ligue de Justice est obsolète, et Bryan Hitch nous raconte le retour d'un nouveau personnage mythique de l'univers DC face à la Justice League !

Rao, le Dieu kryptonnien qui n'était qu'un mythe depuis le début des New 52, est arrivé sur Terre, pour en sauver ses habitants. Bienveillant, il fait néanmoins face à la méfiance de certains membres de la Justice League, à commencer par Batman, alors que les terriens semblent convaincus. A côté de ça, Green Lantern, Flash et Wonder Woman sont portés disparus, et on les retrouve loin, très loin de chez eux.

Bryan Hitch continue sa série Justice League en solo, et il s'en sort vraiment bien. Son titre plait au néophyte de DC que je suis, parce que je le comprends : il ne s'embarrasse pas d'un siècle de continuité, ne met pas en avant des personnages obscurs, et donne ce que je veux voir : la Justice League face à une menace gigantesque.

2

Là, Rao n'est pas encore vraiment menaçant, mais il semble logique que Batman ne baisse pas sa garde. On sent bien que l'utopie qu'il crée ne va pas durer éternellement, surtout quand on voit les intrigues de Hal ou de Diana, mais c'est néanmoins ambitieux. Hitch envoie son équipe dans des lieux connus mais pas forcément attendus du DC Verse, et semble avoir de grandes ambitions pour son titre. En trois numéros, il a changé la planète, voyagé dans le temps et l'espace, et a lancé énormément de grosses pistes qui laissent songeur.

On ne voit pas encore bien comment toutes les pièces du puzzle vont s'emboiter, ni ce qu'on aura à l'arrivée, et c'est agréable. Le titre ne fait pas attention à la continuité DC, et pourrait être publié n'importe quand par l'éditeur. En fait, on a un peu l'impression de lire quelque chose de spécial, un peu comme une "édition définitive" de l'équipe. On a là un titre accessible à tous, dans lequel il se passe énormément de choses, et avec de nombreux protagonistes. Ils sont dépassés, les enjeux sont gigantesques, et quand on fait écho au premier numéro, la bataille attendue risque d'être grandiose. C'est fun tout en restant grave, on est ébahis par certaines scènes et c'est tout ce qu'on demande.

3

Par moment, j'ai eu l'impression de voir un film, notamment dans le dessin très cinématographique de Hitch. En plus de prouver qu'il sait écrire, il envoie des scènes d'action excellentes, riches en détails et en mouvements, et sa narration est toujours parfaite. On le sent cependant un peu fatigué sur les scènes de discussions, notamment dans les visages très légers de ses protagonistes, mais il y a une telle variété de lieux et d'actions que je pardonne tout.

Justice League of America (2015-) 003-000Justice League of America #3

DC Comics • Par Bryan Hitch • $3.99
Le titre fait penser à The Authority avant lui, notamment dans son approche d'une équipe mythique. On a les membres les plus connus, une situation qui les dépasse, et un Bryan Hitch en forme olympique. Difficile de dire combien de temps ça va durer, mais la claque fonctionne.