The Mighty Blog

Justice League of America #7

Après une pause d'un mois, la Justice League de Bryan Hitch revient pour faire face à un dieu, rien de moins. Alors que tout semble perdu, il est temps pour Batman de faire son grand retour, très en colère...

Ça fait maintenant six numéros que la Ligue se bat contre Rao, le dieu kryptonien revenu sur Terre pour faire passer son message d'amour, quitte à asservir les habitants. Six numéros que l'équipe est éparpillée à travers le temps et l'espace, et c'est seulement maintenant que la contre-attaque se met en oeuvre. Est-ce trop long ? C'est possible.

Parce que oui, c'est cool de voir Batman et Wonder Woman commencer à prendre les armes, c'était cool. Voir Aquaman prendre le trident de Poséidon pour aller à la guerre, c'est jouissif. Sauf que c'est maintenant le sixième numéro, que la menace est établie depuis 3 numéros, et que depuis, ça avance trop lentement. C'est dommage, parce que Hitch, même s'il n'est pas scénariste à la base, s'en sort plutôt bien.

Je pense qu'il aurait fallu un ou deux numéros de moins, un rythme plus soutenu, et ça aurait été vraiment génial. Parce que là, je ne m'ennuie pas à la lecture, mais c'est parce que ça fait deux mois que je n'ai pas lu le titre. Je pense que c'est un des rares titres qui sera plus difficile en volume relié qu'en mensuel, vu que c'est quand même très répétitif. C'est dommage, parce que c'est plein de bonnes idées dans la mise en scène ou dans les ambitions, mais ça se répète. Là où Geoff Johns détruit un univers par numéro, Hitch a tout balancé au départ de l'arc, et n'arrive pas à résoudre son intrigue.

Vu la difficulté qu'il a à tenir un rythme mensuel sur une série, il aurait été judicieux de faire avancer l'action plus rapidement, de faire 6 numéros et un TPB excellent. Après, on imagine bien qu'il arrêtera la série à la fin de son arc pour aller vers un autre projet, mais ça aurait pu être plus rapide. Je ne dis pas que c'est mauvais, on s'amuse beaucoup à la lecture, l'action est explosive et les dialogues font mouche, mais c'est trop long.

Visuellement par contre, c'est du Bryan Hitch fatigué, donc tout est dans le nom. Des visages sont ratés, ça manque de détails sur certaines pages, mais d'autres débordent de détails et de bonnes idées, donc ça se compense. Je suis fan de l'artiste peu importe ce qu'il fait, et rien que pour ses scènes d'action, je suis derrière à le soutenir.

Justice League of America (2015-) 007-000Justice League of America #7

DC Comics • Par Bryan Hitch • $3.99
C'est beau, c'est intéressant, mais c'est trop long. Six numéros pour ça, c'est trop, et même si on prend son pied, il va vite falloir conclure. Et réussir la conclusion, tant qu'on y est...