The Mighty Blog

Justice League of America #9

Après de nombreux retards, la Justice League of America écrite et dessinée par Bryan Hitch revient. Alors que sa saga s'approche de la conclusion, l'équipe doit trouver comment combattre un Dieu...

J'avais un peu détesté le premier numéro de Justice League version Rebirth, trop brouillon et inutile. Mais avant de rendre l'équipe soporifique, Bryan Hitch avait réussi à m'enthousiasmer avec sa version de la JLA, il y a maintenant plus d'un an. Sauf qu'entre les nombreux retards (pris notamment quand il a décidé de dessiner le nouveau numéro de sa série sans finir l'ancienne), et la trop grande envergure d'une saga qui refuse de finir, l'excitation est retombée.

Du coup, j'ai lu le numéro en étant un peu perdu vu que je ne me souvenais pas totalement ce qui s'était passé avant, et Hitch n'aide pas. Aucun résumé, des retours en arrière un peu flous, si vous n'aviez plus le huitième numéro sous la main, il est utile d'y penser. Une fois la confusion dissipée, on nous explique comment Flash a rejoint la Ligue, et la nouvelle étape du plan de Rao.

Alors si j'ai eu un peu de mal au début, j'ai recommencé à lire avec un certain plaisir coupable ce numéro. J'avais envie de le détester parce que j'ai du mal avec son auteur, mais il faut admettre qu'il est vraiment bien. Un peu long, notamment dans ses dialogues trop nombreux, mais l'action est là, massive et impressionnante, et on a ce qu'on demandait. On se concentre sur deux des membres de la Ligue en particulier, et les autres restent en retrait, mais l'équipe est quand même sympathique à lire. Pris en entier, je pense que le run ressemblera vraiment à autre chose qu'un énième titre sur Superman. C'est sympathique, simple, et donc très efficace.

C'est finalement un numéro facile, qui sert surtout à envoyer la conclusion qui devrait arriver en fin de mois, mais ça marche. Encore une fois, lire du Hitch en mensuel était une erreur, et on ne m'y reprendra pas, mais je pense que le TPB de la saga sera très bon. Malgré différentes baisses de rythme, ça reste du très grand spectacle qui ne demande aucune connaissance préalable de l'univers DC, et c'est appréciable. Du côté des dessins par contre, c'est moins riche que d'habitude, et ça ressemble plus à un dessinateur générique qu'à ce à quoi l'artiste nous avait habitué. Les personnages sont assez souvent ratés et mal proportionnés, mais ça reste propre.

Justice League of America (2015-) 009-000Justice League of America #9

DC Comics • Par Bryan Hitch • $2.99
Même si les retards ternissent l'image du titre et de son auteur, il faut reconnaître que ça reste un bon blockbuster efficace, qui ne cherche jamais à aller plus loin que ça. Attendons la fin pour savoir si le volume relié vaudra le coup, mais ça en a tout l'air.