The Mighty Blog

Karnak #2

Karnak revient après une longue absence suite à des problèmes de dessinateur, et continue son intrigue de kidnapping. L'inhumain est à la recherche d'un garçon bien particulier... Warren Ellis continue de raconter la quête de l'anti-héros, accompagné par Gerardo Zaffino et Antonio Fuso !

Le premier numéro de Karnak était vraiment bon, parce que Warren Ellis reprenait les recettes de son succès sur Moon Knight: un héros seul, violent et implacable, et qui cherche à aider les autres. Là, il rajoute en plus un personnage légèrement détestable, vu que l'inhumain atteint des sommets de prétention et de froideur, mais c'est ce qui fait son charme. Certains diront que le personnage et son auteur en font trop, d'autres penseront que ça marche bien comme ça, et c'est là que ça restera subjectif.

Mais heureusement, l'auteur prend le temps de donner quelques dialogues à son personnage, malgré un numéro qui s'ouvre sur une immense scène d'action de sept pages (soit un tiers de l'histoire !). En le confrontant à un homme mystérieux, il va ralentir son intrigue pour mieux développer Karnak, grâce à un dialogue assez surprenant. On passe d'une introduction ultra-violente à ça, et le contraste bien marqué met en valeur les deux parties et rend le numéro plus intéressant que s'il avait simplement été constitué de baston.

Karnak avance difficilement dans sa quête, mais cette rencontre n'est pas inutile, et pourrait amener quelque chose de bon pour le personnage. Malheureusement, c'est une série qui se lira beaucoup mieux en relié qu'en lisant les numéros dès la sortie. Déjà parce que le rythme particulier donne un peu l'impression de ne pas en lire assez chaque mois (un tiers de baston, c'est bien mais certains peuvent ne pas aimer), et aussi pour éviter les retards.

En attendant, on en prend plein la tête visuellement, grâce aux dessins de Gerardo Zaffino. Si le numéro à été fortement retardé à cause de certains problèmes personnels de l'artiste, la partie qu'il dessine est bluffante. La violence qui se dégage de ses pages est crasse et brutale, les coups portés font mal, et même si ce n'est pas réaliste, le style sobre et sombre fait des merveilles ici. Marvel a malheureusement dû faire appel à Antonio Fuso pour assurer la fin du numéro, mais la coupure est propre, vu que Zaffino a le temps de finir sa séquence, et que le second artiste vient dessiner une partie indépendante. Son style est beaucoup plus clair, propre et léger, moins violent, donc il faudra voir ce que ça donne sur un numéro complet.

 

karnak 2 covKarnak #2

Marvel Comics • Par Warren Ellis, Gerardo Zaffino & Antonio Fuso • $3.99
Si le format relié est indispensable, l'attente n'aura pas tué l'enthousiasme pour la série. Warren Ellis écrit quelque chose de violent, fort, mais aux contours assez vagues pour l'instant. .