The Mighty Blog

Marvel Zombies #2

Le premier numéro de Marvel Zombies est certainement mon chouchou de tous ceux de titres liés à Secret Wars. Simon Spurrier n'offrait pas forcément le titre le plus épique mais le plus fun. De plus, la série semble nous emmené aux premières loges d'un événement majeur de l'événement. Forcément, j'avais hâte de lire la suite des aventures de Elsa Bloodstone dans le territoire zombies.

Elsa Bloodstone est une agent du Shield, le mur qui sépare le Battleworld des territoires interdits. Alors qu'elle surveillait le territoire zombies, elle est emportée par un monstre qui la lâche en plein chez les mangeurs de cervelles. Elle y trouve un jeune garçon débrouillard et, tout les deux, ils tentent de rejoindre le mur mais ils se trompent de direction.

La série s'appelle Marvel Zombies alors qu'elle aurait pu s'appeler Elsa Bloodstone puisque les zombies n'apparaissent que succinctement dans cet épisode. Ce n'est pas un reproche, loin sans faux, d'ailleurs à l'annonce d'une nouvelle série sur les zombies, je pensais faire l'impasse. Lorsqu'on lit des séries comme celles-ci ou Weirdworld, on se dit que Marvel n'a guère imposé le contenu aux auteurs leur laissant le loisir de faire ce qu'ils veulent avec le domaine traité. Ainsi, on retrouve l'essence de 2000 AD dans l'histoire de Spurrier. C'est un peu comme si on lâchait Judge Dredd en Terre maudite ; comme dans le film avec Stallone mais en bien.

Après avoir mis la sauce lors du premier épisode, le scénariste tempère un peu focalisant sur le passé d'Elsa, enfin plutôt sur le père de notre anglaise préférée, dont l'histoire viendra certainement trouver écho plus tard dans la série. En effet, alors que dans le premier épisode ces flahbacks définissaient le caractère de l'héroïne, ici une sous-intrigue se dessine petit à petit. C'est plutôt pas mal foutu.

La fin de l'épisode est quant à elle bien énigmatique. Nous retrouvons des têtes connues entourées de zombies. L'une d'entre elles nous laisse présager de beaucoup crises de rire au prochain épisode.

Kev Walker colle bien à l'esprit 2000 AD. Après tout, lui aussi vient de la série anglaise, son style ne trompe pas. Il s'amuse sur la version zombies des quelques uns que l'on croise mais aussi à donner vie au territoire. Je pense qu'avec Infinity Gauntlet et Weirdworld il s'agit de l'une des warzones les mieux définies visuellement parlant.

Marvel-Zombies-002-CoverMarvel Zombies #2

Marvel Comics • Par Simon Spurrier & Kev Walker • $3.99
La série reste l'un de mes coups de cœur des tie-ins à Secret Wars. Spurrier nous narre une histoire avec un personnage incroyablement drôle. Bien plus que Deadpool, et il serait temps que le monde entier le sache. Vous l'aurez compris, je vous le recommande chaudement.