The Mighty Blog

Mighty Avengers #11

On ne parle jamais de Mighty Avengers et pourtant il s'agit d'un titre plaisant à lire grâce à Al Ewing (Loki Agent Of Asgard) qui a su donner à son équipe de seconds couteaux une véritable entité. Chose qu'il continue en utilisant comme prétexte les événements de Original Sin.

Si vous ne lisez pas Original Sin, vous devez quand même savoir qu'un ennemi a libéré les secrets les mieux gardés des super-héros. Et dans le cas précis, il s'agit des secrets du père de Luke Cage. C'est ainsi et avec brio que Ewing rattache toutes les intrigues de la série.

C'est peut-être ça le problème de l'équipe de Mighty Avengers, c'est d'avoir trop d'intrigues et peu de liens entre elles... Pourtant Ewing a réussi à faire fonctionner sa série. Et, là, on arrive à un point de convergence où on découvre que les trois principaux protagonistes sont liés par un "terrible secret". Enfin si on décrypte le jargon marketing, cela veut dire qu'il y a bien un truc qui relie les intrigues.

Finalement, on imagine bien que l'aventure de Blade rejoindra à un moment donné l'enquête entamée par Blue Marvel dans l'épisode précédent et que Luke Cage prendra part à l'aventure - certainement avec le reste de l'équipe en figuration. Et, du coup, on ne peut que féliciter Al Ewing qui mène rudement bien son bateau en utilisant à bon escient les évents imposés par l’éditorial.

Mais il y a un reproche à faire à l'épisode : Greg Land. Sur les quelques derniers épisodes, le dessinateur de pages de catalogue de La Redoute m'avait surpris en faisant un travail narratif. C'était dynamique et il lachait un peu son surréalisme pour injecter (enfin presque) quelque chose de plus personnel. Eh bah, il s'est arrêté en plein élan. C'est pas hyper réaliste mais c'est très figé et pénible à regarder. Même si certaines pages sont assez dynamiques, dans l'ensemble c'est dommage qu'il recommence avec ses mauvaises habitudes.

mighty_avengers_11_coverMighty Avengers #11

Marvel Comics • Par Al Ewing et Greg Land • $3.99
Mighty Avengers est un titre très sympathique à lire. Et si ce tie-in à Original Sin n'apporte rien à l'event - d'ailleurs ce n'est pas le but, il fait avancer l'intrigue que compose Al Ewing dans sa série. Impatient de voir où tout cela nous mène en tout cas.