The Mighty Blog

Miles Morales : The Ultimate Spider-Man #4

Le lancement de Miles Morales : The Ultimate Spider-Man est assez étrange dans le sens où cela est la parfaite continuité de la série précédente. Le nouveau statu-quo de l'univers Ultimate n'affecte en rien le titre. Mais peu importe, l'important c'est que Brian Michael Bendis continue à nous raconter de bonnes histoires. Et c'est le cas. Lecteurs VF attention, cette critique est bourrée de spoilers.

C'est le bordel, il y a trop de Spider-Men en ville. D'abord notre héros, Miles Morales, ensuite il y a les robots qui se font passer pour lui. Enfin, il y a Peter Parker, le Spider-Man originel, qui semble être revenu de parmi les morts. Ou bien ce n'est pas lui. Pendant ce temps-là, Miles révèle son identité secrète à sa copine qui le prend très mal. Et il n'a pas le temps de digérer ça qu'il se retrouve nez à nez avec son pire cauchemar : Norman Osborn alias Green Goblin.

En faisant ce résumé, je me rends compte qu'il s'est passé pas mal de choses en seulement 3 épisodes (ce qui doit déplaire au détracteurs de Bendis). Et il semble que le scénariste n'en ait pas fini. En effet, il a un projet étonnant pour Kate Bishop et sa relation avec Miles est plus que compromise.

Ensuite, l'affrontement entre Miles et Green Goblin ne se passe pas comme il le faudrait. Ni pour Osborn aveuglé par sa vengeance, ni pour Miles pas encore prêt par cet affrontement. Le jeune Spider-Man est valeureux mais ce n'est pas suffisant. Comme le prouve l'arrivée du premier Spider-Man et qui sauve la situation (provisoirement ?).

Et c'est là que la question se pose : où nous emmène Bendis ? À la fin de l'épisode, on n'a aucune réponse mais une grosse envie de revenir au prochain épisode. Le scénariste mène sacrément bien sa barque je trouve ; il lance de nombreuses pistes et gère le rythme efficacement. Et, en plus, c'est intéressant. Et cela pointe les problèmes du scénariste sur les autres séries qu'il écrit dans lesquelles, justement, il ne prépare pas l'avenir de la même manière. Miles Morales: The Ultimate Spider-Man est certainement sa série mainstream la plus efficace et la plus jouissive.

Côté dessins, David Marquez est un très bon choix. C'est efficace et dynamique. Les fans de Sara Pichelli devraient apprécier. Et puis, la scène chez Kate est fortement réussie.

Miles-Morales-Ultimate-Spider-Man-004-CoverMiles Morales : The Ultimate Spider-Man #4

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis et David Marquez • $3.99
Voilà une série surprenante, efficace et qui donne envie de suivre. Et même avec cet aspect répétitif des situations, il arrive à se renouveler. Vivement la suite !