The Mighty Blog

Miles Morales: The Ultimate Spider-Man #5

L'univers Ultimate, pour moi, il se résume à Miles Morales: The Ultimate Spider-Man. Brian Michael Bendis continue à créer son héros, parce que Miles Morales, malgré toute sa bonne volonté, ce n'est Peter Parker et il subit plus les situations que son prédécesseur. La preuve avec cet épisode ! Attention aux lecteurs de VF, l'article révèle l'intrigue passée.

Miles Morales a rencontré Peter Parker. Le vrai ou un clone ? Difficile de le savoir et, puis, le nouveau Spider-Man n'a pas trop le temps puisque Norman Osborn est également en vie et il l'a attaqué. Heureusement, Peter Parker est venu l'aider à repousser le Green Goblin. Maintenant, les deux Spider-Men sont encerclés par la police.

L'idée de confronter Miles Morales à SON Peter Parker n'est pas idiot. On constate visuellement les différences entre les deux personnages. Et, on voit bien que Peter est plus débrouillard que son prédécesseur. En effet, lors de Spider-Men, il était difficile de comparer les deux héros puisque le Peter Parker aux côtés de Miles était bien plus âgé et plus expérimenté. Ici, même si ce Peter est plus d'expérience, il a à peu près le même âge que le héros de la série. Et on constate alors mieux les spécificités de chacun.

Mais la différence va bien plus loin que le comportement lors de situations dangereuses. L'entourage du héros est différent et les relations avec le reste du Ultimate Universe qu'il entretient varient. On le voit ici avec Maria Hill dans une scène vraiment excellente. Bendis montre à quel point Miles ne maîtrise pas ce qui lui arrive et subit l'action.

A côté de ça, l'intrigue du duo de faux Spider-Men prend une nouvelle tournure. Et, enfin, il y a LA scène entre J.J. Jameson et Norman Osborn dont la conséquence certaine sera au centre du prochain épisode.

L'arc se conclut dans le prochain épisode et on aura certainement des réponses sur le retour de Parker. En tout cas, ce premier arc post-Cataclysm est, jusque-là, très bon et passionnant.

David Marquez a un style très fluide et s'amuse avec la mise en page. Son découpage colle parfaitement au style Bendis. Si vous êtes fans de Sara Pichelli et de Jim Cheung, vous devriez aimer le style du dessinateur.

Miles-Morales---Ultimate-Spider-Man-005-CoverMiles Morales : The Ultimate Spider-Man #5

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $3.99
Bendis offre une série toujours aussi plaisante même si je le trouve encore trop centrée sur le passé et pas assez sur Miles. Mais, cela ne rend pas pour autant l'histoire inintéressante. En finissant l'épisode, on a hâte de lire la suite pas tant pour la révélation de Peter Parker mais plutôt pour savoir ce qui s'est passé chez J.J.