The Mighty Blog

Moon Knight #10

Jeff Lemire et Greg Smallwood nous emmènent vers un nouvel arc intitulé Death and Birth. L'occasion pour Moon Knight de revenir au point de départ, déterminé à rétablir l'ordre à New York. Parallèlement, cette suite permet d'explorer plus en profondeur le passé difficile de Marc Spector...

Voir Marc Spector éliminer un par un ses différentes personnalités, à savoir Jack Lockley, Steven Grant et le fraîchement venu spationaute, était très surprenant à voir et grandiosement exécuté par Jeff Lemire et son groupe de talentueux artistes dans le numéro précédent. Spector dit adieu aux fantômes hantant son esprit tandis que nous disons au revoir à Francesco Francavilla, Wilfredo Torres et James Strokoe, chacun formidable dans sa partie en permettant la réalisation d'un système de césure graphique, apportant toujours plus de folie au titre.

Après cette bataille psychique riche en émotions, Lemire embraye dans ce numéro vers la croisade de Moon Knight contre Khonsu, tout en s'intéressant à l'enfance de Spector. Ce dernier point est très bien abordé par l'auteur, explorant une facette du personnage jusqu'à aujourd'hui floue et donc vraiment intéressante à découvrir. On remarque alors que les germes de la schizophrénie de Spector remontent à bien plus loin, tout comme les vicieuses attentions de Khonsu. Il est d’ailleurs assez touchant de voir la relation entre Marc et son père, apportant une dimension intime au récit. Certes, on n'apprend pas énormément de choses sur ce dernier, mais les expressions faciales et les gestes laissent apercevoir qu’il est tout simplement inquiet pour son fils, et souhaite mobiliser son aide pour améliorer son état. Les dialogues de Jeff Lemire sont toujours aussi très bien écrits pour décrire finement cette relation.

Dans le présent, Lemire pose un récit calme mais tout en progression. Avant d'en découdre avec Khonsu, Spector va veiller sur Gena puis décoller vers l'asile psychiatrique afin de tenir sa promesse de récupérer Crawley de la possession d'Anubis. Ce dernier propose un marché risqué à Spector, accélérant le récit vers un moment bien trippy et une conclusion soulevant des interrogations dans l'esprit du lecteur (c'est presque une marque de fabrique de la série).

Sinon, que c'est bon de voir Greg Smallwood de retour pour officier sur l'ensemble de la partie graphique ! Comme d'habitude, son trait est précis, soigné en plus de servir des découpages franchement originaux. Sa manière de dessiner les expressions faciales est superbement réalisée et apporte énormément au storytelling de Lemire. Jordie Bellaire assure toujours aussi minutieusement la colorisation de la série, qui est totalement en symbiose avec les dessins de son collègue.

Moon Knight #10

Marvel Comics • Par Jeff Lemire & Greg Smallwood • $3.99
En revenant vers une structure moins farfelue, Lemire poursuit sur sa remarquable lancée en sortant le lecteur d'un deuxième arc très surprenant, mais tout de même frustrant vu la multitude d'interrogations soulevées. Smallwood réveille notre amour pour son trait si génial et semble continuer son très bon travail. Bref, ce numéro est excellent et affirme encore une fois le génie de la série.