The Mighty Blog

New Avengers #24

Après les Avengers décomposés, on retrouve les Illuminatis détruits ! Namor est face aux conséquences de ses décisions, et plus personne ne peut le sauver... Attention, cette chronique spoilera les derniers rebondissements de la série, notamment pour les lecteurs VF.

Tout comme dans la série Avengers, les actions des Illuminatis sont au cœur de ce numéro. Mais tandis que de nouveaux membres de l'équipe sont mentionnés dans le titre principal, on suit ici la version parallèle et démoniaque de l'équipe, la Cabale. L'équipe formée par Norman Osborn pendant Dark Reign est ici recréee, cette fois-ci menée par Namor, qui n'hésite plus à employer les grands moyens pour protéger sa planète. Maximus, Black Swan, mais aussi et surtout Thanos et ses lieutenants, ils n'hésitent pas à détruire des mondes, et voire pire encore.

Du coup, on s'attendait dès le dernier numéro à voir des scènes de destruction causées par la Cabale, mais à ce stade, c'est franchement malsain. Les flashbacks qui racontent les exactions du groupe sont dérangeants, et la scène avec le Professeur Xavier d'un univers parallèle en deviendrait presque surprenante. C'est une équipe de monstres, mais les voir ainsi à l'oeuvre dépasse ce que j'attendais d'un numéro de la série. La menace est très (très) clairement posée, et du coup les enjeux pour ce qui arrivera dans huit mois semblent clairs. Je peux me tromper, mais je ne vois pas la Cabale ne pas affronter les Avengers, avec les Illuminatis au milieu...

Cependant, hormis dans sa mise en place de la menace, le numéro n'est pas très efficace. Le sort des autres Illuminatis n'est pas du tout évoqué, les intrigues s'empilent, et la nouvelle menace lancée risque bien d'être de trop ici. Le numéro est un peu trop long du coup, et les réponses ne sont pas là, ce qui est très frustrant. La suite promet beaucoup, mais en l'état, on ne voit pas grand chose pour assouvir sa curiosité.

Par contre, Valerio Schiti revient sur la série, avant d'aller aider Bendis à rendre les Gardiens intéressants. Il assure seul la trentaine de pages du numéro, et c'est une prestation remarquable. Son trait est précis, clair, et ses pages sont très riches. Ça change du travail brouillon de Kev Walker, ou des horreurs de Salvador Larroca...

New Avengers (2013-) 024-000New Avengers #24

Marvel Comics • Par  Jonathan Hickman & Valerio Schiti • $4.99
Le saut dans le temps a du bon et du mauvais, et le numéro suscite la frustration. L'impatience est à son comble, mais Hickman a posé des bases solides pour la suite. L'étau se resserre.