The Mighty Blog

Ninjak #5

Le premier arc de Ninjak se termine. Matt Kindt confronte son héros à Rukku et à son patron, Kwanon. Mais, on dirait que cela n'est que le début des ennuis.

Ce premier arc est mi-figue mi-raisin. L'intrigue est assez peu intéressante en soit. Surtout que la fin de l'arc nous dévoile des choses qui le sont plus. En fait, l'arc est tout simplement trop long à mon sens. Il s'agit de mettre en place des choses qui mènent au prochain arc. Kindt a de bonnes idées, c'est indéniable mais il prend trop de temps. Et puis, Ninjak est un personnage trop générique. Il y a une once de personnalité qui ressort par moments - notamment dans cet épisode. Poutant, il y a du potentiel. Et puis, Kindt tente de nous montrer comment Colin est devenu le héros que nous connaissons maintenant.

À part le précédent épisode consacré aux origines de Rukku et Kwanon, tous les épisodes alternaient entre le présent et le passé montrant ainsi l'enfance de Ninjak qui reste tout de même le personnage le moins bien traité. Je ne suis pas certain de comprendre ce que Kindt nous montre. Je suis plus captivé par le passé de Colin dans les back-up dessinées par Butch Guice. On découvre les premiers pas du milliardaire au MI-6 avant sa formation en Ninjutsu. D'ailleurs, entre les séquences de l'enfance de Colin et celles-ci, on pourrait voir quelques contradictions. Je ne suis pas certain que cela en soit mais les deux histoires en parallèle embrouillent plus le lecteur qu'autre chose.

Je critique la série pourtant elle est loin d'être désagréable à lire. Lorsque Ninjak reprend le dessus sur l'intrigue, le personnage devient intéressant. Enfin, les scènes d'action sont originales. C'est surtout la fin de l'épisode qui nous laisse percevoir que les choses commencent vraiment au prochain épisode. L'exposition est longue mais je pense que ça va valoir le coût d'essayer le prochain épisode. Surtout que Clay Mann ne sera pas aux dessins. Oui, je pense qu'il contribue grandement à rendre le titre molasson. Il tente des cadrages qui foirent assez souvent, les scènes d'action sont visuellement sans saveur et le découpage sur les yeux de Colin dans le dernier flashback est complètement incompréhensible. Pourquoi divise-t-il en deux cases le visage du gamin ? Qu'il retourne faire du stylisme ou des couvertures mais qu'il laisse l'intérieur aux autres. La comparaison avec Guice n'est pas en sa faveur. Ce dernier a le droit à des scènes de bagarre moins stylisées mais visuellement plus percutantes.

Ninjak-005-CoverNinjak #5

Valiant Comics • Par Matt Kindt, Clay Mann & Butch Guice (back-up story) • $3.99
La série de Kindt a des défauts autre que le dessinateur mais elle a aussi un certain charme qui marche sur moi et qui me donne envie de continuer. La fin de l'épisode donne envie de continuer à s'intéresser aux aventures de Ninjak.