The Mighty Blog

Old Man Logan #1

Pour son nouveau départ, l'univers Marvel ramène une tête bien connue des fans : Old Man Logan. Le personnage, crée par Mark Millar et Steve McNiven, a sa propre série solo, où il est bien décidé à rectifier quelques torts... Attention, on spoilera très légèrement son destin pendant Secret Wars.

Parce que oui, "destin pendant Secret Wars" il y a eu. Le Vieux Logan a eu une des meilleures séries annexes avec le titre de Brian Michael Bendis et Andrea Sorrentino, et Marvel a décidé de le ramener dans l'univers "Prime", le principal. Alors que c'est la fille de Logan "X-23" qui reprend le titre principal, le vieux garde le titre qui l'avait fait découvrir au grand public, géré cette fois par Jeff Lemire et Andrea Sorrentino.

Le numéro reprend à peu près la fin de la saga de Secret Wars, avec un Logan qui ne comprend plus rien, et qui se réveille dans un New-York plein de vie, où personne n'a encore été massacré par le soulèvement des méchants. Déboussolé, il finira par reprendre ses marques, pour empêcher son futur de se produire...

Une des raisons qui fait la saga de Millar est restée culte, c'est qu'elle montrait un futur dévasté, où les héros ont perdu, et où un vieux Logan brisé, dans sa ferme avec sa famille, devait reprendre du service. Là, on arrive après tout ça, sa famille est déjà morte, le personnage est déjà seul dans une époque inconnue, mais veut quand même empêcher son futur d'arriver. Comme il se souvient de tout, sa croisade préventive va être violente et impitoyable, et Jeff Lemire le montre bien ici en ramenant un personnage oublié de tous pour lui faire rencontrer Logan dans un affrontement violent.

Alors oui, le titre ne prend pas de pincette et montre une version sanglante et énervée du personnage, comme au bon vieux temps. Le Logan de Lemire est esseulé, brisé, touchant et finalement très humain, et ça se ressent dans ses actes. Alors que je reprochais à l'auteur de ne pas rendre Extraordinary X-Men très intéressante, on le retrouve enfin en grande forme ici, peut-être du fait que c'est une série solo. Le rythme est génial, avec un numéro plein de flashbacks qui font avancer l'action, et une direction claire donnée à la série. Ce Logan là est énervé, et on l'a bien compris.

En plus, l'écriture du personnage est excellente, la narration n'est jamais lourde, et découvrir un nouveau monde à travers lui est génial. On en voit plus sur sa vie, sur ses actes, et si les nouveaux lecteurs peuvent venir sans avoir rien lu de ses séries, les vieux retrouveront le ton dur, sec et bourru d'un Logan vieilli. Ses objectifs sont clairs et promettent d'excellents numéros, notamment quand il ira retrouver de vieux amis, et le côté "série régulière" permettra probablement de faire de très bonnes choses, surtout si Jeff Lemire continue de se plaire autant sur le titre.

De toutes façons, pour Andrea Sorrentino, on lirait n'importe quoi. C'est beau, les compositions sont somptueuses, et si vous avez accroché à son style précédemment, vous serez encore une fois émerveillés ici. Le rythme de ses pages est particulier, très lentes par moments puis tout explose d'un coup, la violence est cadrée avec talent, et les couleurs de Marcelo Maiolo sont géniales. Un vrai puzzle de bonnes idées.

Old Man Logan (2016-) 001-000Old Man Logan #1

Marvel Comics • Par Jeff Lemire & Andrea Sorrentino • $3.99
C'est un départ réussi, et Jeff Lemire se fait pardonner ses errements sur l'autre titre mutant. Ça fait plaisir de lire ça, ça fait plaisir de voir Logan revenir, et sa croisade meurtrière risque bien d'être un des meilleurs titres du moment. Vas-y Logan, massacre les.