The Mighty Blog

Old Man Logan #3

Brian Michael Bendis nous fait visiter le Battleworld à travers les yeux de celui qu'on appelait auparavant Wolverine. Old Man Logan est bien loin de la série originale mais sans oublier ce qui était la force de l'oeuvre de Mark Millar.

Dans un future lointain, dans un monde sans héros, Logan vivait loin de la civilisation. Après la mort de sa famille tuée par le clan des Hulks, il décide de sortir de nouveau ses griffes et devenir le héros dont le monde a besoin. Un jour, son travail est interrompu par la chute d'une tête d'Ultron, un modèle qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Interloqué, Logan décide de braver l'interdit et franchir le mur du territoire dans lequel il vit. Immédiatement, un Thor, une version féminine de Beta Ray Bill, apparaît mais le vieil homme est sauvé par des X-Men, ceux de la baronnie d'Apocalypse.

Brian Michael Bendis est un fanboy. Moins que Dan Slott, mais il en est un. Admirateur de l'arc Old Man Logan de Mark Millar et Steve McNiven, il respecte l'oeuvre à tel point qu'il se refuse presque de jouer sur le même terrain que son prédécesseur. Le monde créé par Millar était complet, du coup, Bendis préfère s'intéresser au personnage et à ses blessures plutôt que rajouter des éléments qui pourraient alourdir les fondements de Old Man Logan.

Logan s'éloigne alors de la warzone dans laquelle il doit rester enfermé et voyage donc à travers le Battleworld. Ce qui est compliqué c'est de s’intéresser à d'autres baronnies sans marcher sur les plates bandes des auteurs de séries liées. Ce qui est compliqué c'est également de rendre tout ça cohérent sans que cela ne paraisse gratuit. C'est là que Bendis sort une carte inattendue, en tout cas qu'on en voyait pas venir de la sorte. Logan a un but qui le fait provoquer volontaire le Dieu du Battleworld. Mais, celui qui ose défier Doom se retrouve jeter dans la fausse aux zombies... Personne ne fait d'exception.

Sans être la grosse claque, Old Man Logan est fort sympathique. Je relève quand même que le contexte du Battleworld ne semble pas propice à de nombreuses situations puisque nous retrouvons ici une trame assez proche de celle de Captain Britain and the Mighty Defenders. Mais la série sur Logan à la chance d'être confiée par Andrea Sorrentino qui crée une ambiance sublime. Avec un autre dessinateur, on perdrait certainement en qualité. Faut dire que Bendis commence à bien comprendre la force de son dessinateur et lui offre des pages sur lesquelles il peut se lâcher.

Old-Man-Logan-003-CoverOld Man Logan #3

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Andrea Sorrentino & Marcelo Maiolo • $3.99
Le voyage de Logan à travers le Battleworld est intéressant. Là où on aurait pu espérer l'une des meilleures séries liée à Secret Wars, on a seulement une sympathique. Bon, peut-être un peu plus que sympathique. C'est assez suffisant pour continuer à lire le titre et vous inviter à le suivre.