The Mighty Blog

Original Sin #4

On en est à la moitié d'Original Sin, et l'event de Jason Aaron et Mike Deodato n'a pas dévoilé tous ses secrets. Si le principe même est génial, l'exécution laisse à désirer, surtout pour ce numéro...

Le précédent numéro s'était arrêté sur un twist aussi illogique que facile, et on reprend directement dessus. On rappelle que nos héros sont divisés en deux camps, les Avengers sur Terre qui mènent l'enquête, et des équipes de héros qui retracent le parcours d'un mystérieux tueur aux balles vertes...

J'ai vraiment envie d'aimer Original Sin, mais Jason Aaron fait tout pour me laisser de marbre. Le numéro accumule les clichés et les lourdeurs, et je n'arrive pas à accrocher. Les scènes s'enchaînent sans aucune cohérence, les personnages arrivent à un endroit sans aucune raison autre que rassembler tout ce joli monde, et les déductions faites laissent de marbre. Je ne pense pas être stupide (j'adore Hickman, donc ça devrait aller ? ), mais là je n'ai pas forcément vu la logique dans les actions de la Panthère Noire ou de Docteur Strange... En plus de ça, l'éternel cliché des héros qui se tapent dessus au lieu de discuter et d'éviter ça est présent, et c'est lourd. J'ai compté pour l'amour des chiffres, et il y a un quart du numéro qui ne sert à rien vu que des coéquipiers se tapent dessus alors qu'ils savent pertinemment qu'ils sont du même camp.

Tout n'est pas à jeter, et c'est probablement ce qui me rend aussi amer. Aaron est un bon dialoguiste, ses personnages sont terriblement impressionnants et je veux maintenant le voir sur une série Docteur Strange. Les dialogues sont pleins d'humour, de petites réparties et de répliques badass, et le tout aurait pu être excellent si ce n'était pas pour ralentir une histoire qui semblait prometteuse. Les dessins de Deodato sont incroyables, et si la colorisation est peut-être un poil trop sombre pour lui, on passera dessus en disant que ça va avec le script. Le dessinateur est non seulement rapide dans ses délais, mais il arrive en plus à rendre une copie parfaite sur ce numéro encore une fois.

C'est vraiment rageant de voir la série s'enliser, et ce n'est pas la dernière page qui viendra sauver quoi que ce soit. Ceux qui lisent Marvel depuis plus de deux semaines le savaient, ceux qui ont lu les New Avengers de Bendis le savaient, mais il faut avouer que ça marche quand même. On a reproché à la série de ne pas être assez claire dans sa ligne directrice, il semblerait qu'elle tombe dans le même travers pour ce numéro. Sauf qu'il ne reste que quatre numéros à Aaron, et que s'il ne veut pas faire comme Johns sur Forever Evil, il a intérêt à se dépêcher de raconter quelque chose.

Original Sin 004-000Original Sin #4

Marvel Comics • Par Jason Aaron & Mike Deodato • $3.99
Il y a un potentiel de folie, mais ça ne marche pas. Les clichés et la lourdeur n'aident pas le numéro, et même si on sait qu'Aaron est capable de sauver son event, il ferait mieux de se dépêcher, parce que pour l'instant, c'est très loin de son niveau.